Texte : "Je suis" - Anne Marr

Le nom de Dieu, que Dieu  lui-même a donné à Moïse,
donc aux Juifs et aux Chrétiens,  est "Je Suis" (Exode 3,14).
Pourquoi ce nom ?
Parce que Dieu est le seul à pouvoir "être" de toute éternité.

En effet, moi, humaine, je  ne "suis" que pour  un instant
extrêmement fugace et impossible à ressentir
tant il est coincé entre le passé proche et le futur immédiat  :
au moment où je le pense, il fait encore partie de l'avenir,
et au moment où je le dis, c'est déjà du passé. 
Je ne suis que par ce passé qui m'a enracinée jusqu'à aujourd'hui,
et par cet avenir que je souhaite de tous mes vœux…  
je ne suis donc que ce que j'ai été et ce que j'espère être…
Je "ne suis pas". Dieu seul "est".

Il existe un moment rare  où je peux être 'dans le vrai présent',
c'est lorsque le 'présent' (le cadeau) de Dieu
me donne de pouvoir ressentir sa 'présence' (son 'Je Suis')
lors d'un moment extraordinaire... extase peut-être  ?
où il m'arrive cette joie intense et surréaliste,
où je me sens bercée dans un bonheur extrême,
en union totale avec Lui :
moment inoubliable, plus ou moins long dans le temps humain,
où je peux toucher, ressentir et jouir de l'éternité
formidablement aimante et pleine d'espérance 
de la présence divine en moi.  
Alors, oui, je sais que seul, Dieu "est".

Citation : Critiquer ou agir ? - Bernard Shaw

Certaines personnes voient les choses
telles qu'elles sont
et se disent "pourquoi ?"
Je rêve de choses qui n'ont jamais été
et je me dis "pourquoi pas ?"
_________________


Texte : Les "faiseux" et les "diseux" - Alexandre Jardin

- Les abeilles de lapikulteur -

[Une] raison très forte d'être optimiste :
Tous les gens qui sont des "faiseux" et pas des "diseux"
multiplient, en ce moment, les initiatives
pour essayer de réparer, par le bas,
une société qu'on a du mal à réparer par le haut.
Des associations, des fondations, des entreprises
font émerger des projets au service de la nation.
Le collectif reste une passion française. ...

Lancé depuis six semaines, le site
http://bleublanczebre.fr/
créé pour fédérer les gens,
faire connaître les bonnes initiatives
fourmille d'idées géniales.
On ne s'attendait pas à être submergés à ce point.
La croissance, elle est là !
- Lu dans Ouest France -



Relier entre elles d'une manière cohérente
les deux énergies du corps et de l'âme :
la Science a pris le parti
d'ignorer provisoirement la question.
__________________________________


Prière : Donne-nous du souffle - Léon-Joseph Suenens


Donne-nous, Seigneur, des yeux pour voir,
un cœur pour aimer, et du souffle.
Donne-nous du souffle
pour ne pas nous essouffler en cours de route,
pour que nos poumons soient constamment
remplis d'oxygène et d'air tonique,
pour nous aider à avancer vers demain
sans regarder en arrière ni mesurer l'effort
Du souffle, pour que nous puissions faire face
à tout ce que ces hommes,
et donc Toi,  attendent de nous

Du souffle pour espérer à neuf,
comme si la vie commençait ce matin même ;
pour espérer contre vents et marées
à cause de ta présence et de ta promesse,
en portant en nous tous les espoirs des hommes
mais aussi toutes leurs peines.

Donne-nous du souffle, ou plutôt ton souffle ;
celui que tu as envoyé de la part du Père, ton Esprit,
l'Esprit qui souffle où il veut,
en rafale ou en coup de vent,
ou par touche légère
lorsque tu invites à suivre tes inspirations.

Donne-nous ton souffle
pour nous souffler la prière des profondeurs,
celle qui monte de toi en nous,
celle qui appelle ton retour dans la gloire,
celle qui aspire à la plénitude de Dieu.


Cri de pauvre : C'est pas son truc ! - Bernard

Dis-y, à ton Dieu, qu'il te donne aujourd'hui
les bons numéros du loto,
toi qui, avec lui, est à la bonne...
- Désolé : c'est pas son truc !

Ne pourrait-il pas me trouver une copine,
j'en ai marre d'être tout seul.
Tu ne peux pas lui en toucher un mot ?
- N'importe quoi : c'est pas son truc !

Ma fille va passer un examen,
si ton Dieu l'aidait un tant soit peu,
un tout petit, petit coup de main ?
Essaie, c'est peut-être son truc !

Mon mari est parti avec une autre,
ton Dieu ne pourrait pas me le ramener,
le remettre dans son foyer ?
- Tu rigoles ! C'est pas son truc !

On n'arrive pas à avoir d'enfant,
on a brûlé des cierges, fait des prières,
il fait quoi ton Dieu ? Il nous oublie ?
- Ne désespère pas : c'est son truc !

Dis-moi, c'est quoi son truc, à ton Dieu ?
De nous laisser, de nous délaisser ?
De nous abandonner, des yeux pour pleurer ?
Notre vie et ses soucis : c'est pas son truc ?

- Son truc à lui, c'est de nous aimer,
de mettre sur nos routes des frères à aimer,
cherchant avec eux des trucs pour s'en tirer,
pour lutter, ensemble, pour plus de paix.

Des trucs pour s'en tirer de nos galères,
pour ne négliger aucun des frères,
pour lutter contre ceux qui écrasent le petit,
croire dans les possibles d'aujourd'hui.

Le bon truc à Jésus, c'est de croire en toi,
croire en chacun de nous, en lui, en moi.
Entends, à la Croix, son grand cri d'amour !
L'échec, la mort, n'ont pas le mot de la fin :
c'est l'amour !


Texte : La modération - Pierre Rabhi

La modération
c’est ajuster l’indispensable et le nécessaire
et réduire le superflu.

Tant que nous ne réduirons pas le superflu,
nous continuerons à être victimes de notre boulimie,
car l’être humain est manipulé pour être insatiable.

Un être humain qu’on installe
dans l’idée qu’il n’a jamais assez,
les gagneurs d’argent ne demandent que ça.


Texte : Rebondir - Antoine de Saint-Exupéry


- Rosier Truffaut -

C’est une folie de haïr toutes les roses
parce qu’une épine vous a piqué,
d’abandonner tous les rêves
parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé,
de renoncer à toutes les tentatives
parce qu’on a échoué.

C’est une folie de condamner toutes les amitiés
parce qu’une vous a trahi,
de ne croire plus en l’amour juste
parce qu’un d’entre eux a été infidèle,
de jeter toutes les chances d’être heureux
juste parce que quelque chose n’est pas allé
dans la bonne direction.

Il y aura toujours une autre occasion,
un autre ami, un autre amour, une force nouvelle.
Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ.


Prière : Elévation de l'homme - Anonyme

Attention chien méchant.
Attention travaux.
Attention chute de pierres.
Attention route glissante.
Partout, des appels à l'attention.

Mais où sont les appels à l'attention
que nous devons aux autres :
les appels à la délicatesse,
les appels au respect,
les appels au partage ?

Je suis distrait, Seigneur.
Comment pourrais-je les entendre, ces appels,
quand je suis préoccupé par ma santé,
enfermé dans mes rêves,
épuisé par mon travail,
fasciné par la télévision…
Pardon, Seigneur.

Et tes appels, Seigneur, les tiens,
les petits signes que Tu m'adresses
à travers les gens proches ou lointains,
les grands signes que Tu m'adresses,
à travers l'exemple des saints,
à travers les messages de ton Évangile,
à travers les invitations à la prière,
tous ces appels ne rencontrent souvent
que mon indifférence…  Pardon, Seigneur.

Apprends-moi, je t'en prie,
à être attentif  à toutes les attentes,
à toutes les souffrances,  à toutes les espérances.

Apprends-moi aussi à déceler tout ce qui est bien
derrière ce qui est mal,
tout ce qui se cherche derrière tout ce qui semble acquis,
tout ce qui est neuf derrière tout ce qui est vieux,
tout ce qui bourgeonne derrière tout ce qui se fane,
tout ce qui vit derrière tout ce qui meurt.

Montre-moi, Seigneur,
l'enfant sous le vieillard,  la plage sous les pavés,
le soleil sous les nuages,  et toutes les soifs cachées :
la soif de pureté,  la soif de vérité,
la soif d'amour,  la soif de Toi, Seigneur.

Affine mon regard,  réveille ma capacité d'amour,
ouvre grand mon cœur,  aiguise mon attention,
développe mes attentions,  tourne-moi vers les autres,
tourne-moi vers Toi, Seigneur.  Amen.

Auteur inconnu
blogger