Texte : Changer le regard - Robert Riber


Regarder, c’est plus que voir. Dans le mot regarder, il y a le mot garder.
On garde une image de quelqu’un ; on garde le souvenir de quelqu’un.

Regarder, c’est mettre tout son être en action.
C’est se mettre à l’affût de l’autre, l’attendre, le guetter, le surprendre.
C’est lui donner toutes ses chances.
Un regard d’amour, c’est fou ce que ça peut changer une vie.
Un regard de haine, c’est fou aussi ce que ça peut détruire.

Un regard, c’est plus qu’une parole, plus qu’un discours.
Il est des regards qui vous éveillent. D’autres au contraire qui vous glacent.
Certains, quand ils vous regardent, vous ne savez plus où vous mettre,
ce ne sont pas des regards qui vous font vivre.

Il est aussi des regards distraits qui vous effleurent à peine,
qui vous voient sans vous regarder.

Mais il en est d’autres qui vous font naître, qui vous font être.
Ces regards-là ne vous jugent pas, ne vous possèdent pas.
Ils ont dans les prunelles comme des éclairs malicieux.
Ils vous disent, complices : « Mais vas-y, vas-y donc, n’aie pas peur ! »
Ces regards vous aident à être vous–même et plus que vous–même.
Ils vous aident à vous risquer au-delà de vous,
un peu comme le Regard de Dieu, un Dieu qui aime, un Dieu qui pardonne.

Notre regard devient alors à son tour, regard de bonté, de tendresse,
de pardon, après une bêtise ou un mot malheureux, un coup de gueule.
Et nous voilà réconciliés avec nous-mêmes, en paix avec les autres,
transformés à cause de l’autre.


Texte : Quand la souffrance est là - François Varillon

Bien des fois, aux heures épaisses
où tout est de plomb au-dehors comme au-dedans,
quand la grossièreté des choses
ou la lassitude de l'esprit interdit toute musique,
j'ai demandé à saint Paul de murmurer près de mon oreille
la phrase inouïe qu'il écrivait aux Romains :
"J'estime que les souffrances du temps
sont sans proportion avec la gloire à venir
qui sera manfestée en nous".  (Rm 8, 18)

Et j'ai prié aussi Jésus de confirmer
pour mes contemporains crispés
la promesse faite aux apôtres :
"Votre cœur se réjouira,
et nul ne vous ravira votre joie" (Jn 16, 22).

Citation : Normal ou unique ? - Jean Vanier

Dans notre société,
 tout le monde a besoin de prouver qu'il est normal,
qu'il est comme les autres.
Alors on renie son cœur qui est unique.
______________________

Texte : Auto-éducation - Bernard Mounios

- Photo "Les monts du Cantal" de Florent Courty -

La façon dont nous nous conduisons
envers les autres nous construit :

Si je respecte les autres,
je construis en moi du respect
et je peux donc me respecter.

Si je suis violent avec les autres,
je construis en moi une violence,
une rancœur, une brutalité,
et je deviens un homme brutal
et fermé sur moi-même.

Mais si je traite les autres en êtres humains,
je construis en moi-même ma propre humanité.

Citation : Protéger un être - Martin Gray

Protéger un être,
ce n’est jamais lui masquer les risques de l’existence.
Protéger quelqu’un,
c’est d’abord lui apprendre à voir,
lui montrer le danger en lui, autour de lui.
C’est le rendre capable de l’affronter
et de le vaincre.
__________________________________

Texte : Foi et raison - Joseph Ratzinger

Jamais Dieu ne demande à l'homme
de faire le sacrifice de sa raison !
Jamais la raison n'entre
en contradiction réelle avec la foi !

Dieu a créé notre raison et nous donne la foi,
en proposant à notre liberté
de la recevoir comme un don précieux.

C'est le culte des idoles
qui détourne l'homme de cette perspective,
et la raison elle-même peut se forger des idoles.


Texte : Accepter la situation - Jean Klein

Great Ouse
- "Great Ouse" de Rob Felton -   Accepter aussi l'hiver...

En acceptant une situation
nous sommes complètement libres. 
Accepter se manifeste dans notre être.
En acceptant une situation, 
nous acceptons la situation dans notre totalité. 
Accepter ne relève pas de la pensée, 
je dirais que c’est au-delà de la pensée, 
parce que la pensée ne peut jamais accepter.
En acceptant, 
ce n’est pas sur la situation que nous mettons l’accent, 
c’est sur l’acceptation elle même. 


Citation : Indifférence - Albert Einstein


- Photo de "Soleil Couchant" -

Le monde est dangereux à vivre !
Non pas tant à cause de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
_______________________


blogger