Prière : Un semeur de sourires - Diocèse d'Aix


Seigneur, fais de moi un semeur de sourires.
Qu'ils soient rieurs et jamais ironiques,
Radieux et jamais dédaigneux,
Accueillants et jamais fermés.
Apauvris-moi, Seigneur, de mes amertumes
Et enrichis-moi de tes sourires.
Fais-moi riche de sourires qui créent le bonheur.
Enrichis-moi de la joie de faire naître des sourires.
Donne à mon sourire le miracle d'apporter un peu de force aux affaiblis,
Un peu de confiance aux désespérés,
Un peu de bonheur aux isolés.
Seigneur, je te prie, habite mon visage et mon coeur. 

- Source : Diocèse d'Aix-en-Provence et d'Arles -


Prière : Donne-nous du souffle - Léon-Joseph Suenens


Donne-nous, Seigneur, des yeux pour voir, un cœur pour aimer, et du souffle.
Donne-nous du souffle
pour ne pas nous essouffler en cours de route,
pour que nos poumons soient constamment remplis d'oxygène et d'air tonique,
pour nous aider à avancer vers demain sans regarder en arrière ni mesurer l'effort
Du souffle, pour que nous puissions faire face
à tout ce que ces hommes - et donc Toi - attendent de nous

Du souffle pour espérer à neuf,
comme si la vie commençait ce matin même ;
pour espérer contre vents et marées
à cause de ta présence et de ta promesse,
en portant en nous tous les espoirs des hommes
mais aussi toutes leurs peines.

Donne-nous du souffle, ou plutôt ton souffle ;
celui que tu as envoyé de la part du Père, ton Esprit,
l'Esprit qui souffle où il veut, en rafale ou en coup de vent,
ou par touche légère lorsque tu invites à suivre tes inspirations.

Donne-nous ton souffle
pour nous souffler la prière des profondeurs,
celle qui monte de toi en nous,
celle qui appelle ton retour dans la gloire,
celle qui aspire à la plénitude de Dieu.


Citation : Appauvrissement - Jean Rodhain


Dans un monde où les pauvres s'appauvrissent,
les hommes doivent apprendre
à voir la détresse des autres.
_______________________________


Citation : Partage du monde – Jean Paul II (Karol Vojtyla)


Le monde n'est pas partagé entre les bons et les méchants mais entre les riches et les pauvres.
_______________________________


Citation : Jardin ou désert ? – Esther Rochon


La différence entre un jardin et un désert, ce n'est pas l'eau, c'est l'homme.
_______________________________


Citation : Deux facettes de la solitude - Francine Ouellette


La solitude a deux facettes :
Volontaire, elle élève et purifie,
Obligatoire, elle étouffe et détruit.
_______________________________


Prière : Paix profonde – Thérèse Martin


Je reste toujours au fond dans une paix profonde que rien ne peut troubler…
C'est trop doux !  On éprouve une si grande paix d'être absolument pauvre,
de ne compter que sur le Bon Dieu.
Ne nous lassons pas de prier, la confiance fait des miracles.


Prière : Quel est mon nom ? - Didier Decoin


Quel est mon nom, Seigneur,
Le nom nouveau écrit sur une pierre blanche, et que seul connaîtra celui qui le reçoit ?

Est-ce Misère, Seigneur, que Tu m'appelles pour m'enrichir des larmes de l'infinie misère ?
Est-ce Nuit, afin qu'au plus sombre de moi se déchire la nuit du doute ?
Est-ce Sanglot, Seigneur, afin qu'en moi hurlent et se convulsent les cris de tous ceux qui n'ont point de nom ?
Serait-ce Espérance ô mon Dieu ? Pourtant, quand donc ai-je espéré, moi qu'un rien fait vaciller ?

Serait-ce Caritas, ô mon Dieu ? Pourtant, quand donc ai-je aimé, moi qu'un rien suffit à ramener à cet autre rien qui est moi-même ?
Serait-ce Lumière, ô mon Dieu ? Quand donc ai-je transmis au frère qui tâtonne cette lumière merveilleuse dont tu m'as aveuglé ?
Ne serait-ce pas plutôt Joie, Seigneur ? Joie de Te si mal aimer et de me savoir si infiniment aimé de Toi ? Joie d'être une infiniment petite joie qui danse devant Toi... 


Citation : Mérites – Jean-Marie Vianney


Ce n'est pas la grandeur des actions qui leur donne le mérite, mais la pureté d'intention avec laquelle nous les faisons.
_______________________________


Cri de pauvre : Désespoir - entendu par un bénévole

Parfois, dans les moments difficiles, tout semble s'écrouler...
Le monde glisse sous mes pieds...
Je dois alors trouver, au fond de moi, la force de résister...
Surtout, ne pas me laisser aller, et essayer de croire encore un peu en moi...
Parce que, je le sais, tous, sans exception, nous sommes capables de nous relever,
et de nous battre contre ces moments qui nous font tant douter,
Il faut tenir, encore un jour, puis un autre, puis un autre encore...
Jusqu'au moment où, enfin, on entrevoit le bout du tunnel !



Texte : Toute cette foule – Daniel Brottier


Croyez-moi, ce sont les morts qui mènent les vivants :
nous croyons nous conduire seuls,
et en réalité nous sommes menés par toute cette foule
d'intercesseurs et d'amis que nous avons au Ciel.

Citation : La paix – Pierre Chrysologue


La paix est la mère de la charité, le lien de la concorde, le signe évident d'une âme pure, qui peut réclamer à Dieu tout ce qu'elle veut…
_______________________________


Citation : Vocabulaire – Jacques Prévert


Le ministère des Finances devrait s'appeler le ministère de la Misère
 puisque le ministère de la Guerre ne s'appelle pas ministère de la Paix.
_______________________________


Citation : L’excès de liberté - Platon


L'excès de liberté ne peut tourner qu'en excès de servitude
pour un particulier aussi bien que pour un état.
_______________________________


Texte : Rester soi-même - Anonyme


Les erreurs ne se regrettent pas, elles s'assument.
La peur ne se fuit pas, elle se surmonte.
L'amour ne se crie pas, il se prouve.
Si je suis fort, personne ne peut me détruire.
Si je suis noble, personne ne peut m'humilier.
Si je suis humble, personne ne peut m'offenser.
Quand je reste moi-même, personne ne peut me prendre pour un autre...


Citation : Mariage durable - Anonyme


"Comment avez-vous réussi à rester ensemble durant 65 ans de mariage ?
- A notre époque, on je jetais pas ce qui cassait : on réparait..."
_______________________________


Cri de pauvre : Donner - entendu par un bénévole

Je ne possède pas grand chose,
mais ce que j'ai,
je te le donne,
avec amour,
sans rien attendre en retour...


Texte : La vie - Anonyme

La vie ne te donne pas les personnes que tu veux,
Elle te donne ceux dont tu as besoin
pour t'aider,
pour te blesser,
pour t'aimer,
pour te quitter,
et pour faire de toi la personne que tu es...


Prière : Cher Dieu - Anonyme

Cher Dieu,
Je me suis réveillé,
Je suis en forme,
Je suis en vie,
Merci !


Cri de pauvre : Fin du monde ? - Entendu par un bénévole


Je n'ai pas peur que le monde finisse en 2012,
mais j'ai peur qu'il continue sans rien changer !
_______________________________


Citation : Agissons ! - Marc Aurèle, Empereur Romain


On est tout autant fautif quand on ne fait pas ce qu'on doit faire
que lorsqu'on fait ce qu'on ne doit pas faire.
_______________________________


Citation : Faire plaisir - Henry de Montherlant


On peut éprouver une telle joie à faire plaisir à quelqu'un,
qu'on ait envie de le remercier.
_______________________________


Citation : Vivre gaiement - Goethe


Veux-tu vivre gaiement ?
Chemine avec deux sacs :
L'un pour donner, l'autre pour recevoir.
_______________________________


Citation : Joie du chrétien - Gilbert Keith Chesterton


La joie est le secret gigantesque du chrétien. Malheureusement, le chrétien lui-même ignore qu'il est dépositaire d'un tel secret !
_______________________________


Citation : Tout comme le soleil - Anonyme


Tout comme le Soleil céleste illumine chaque jour notre terre, De même le Soleil qui est en mon coeur illumine chaque jour ma vie.
_______________________________


Prière : Christ n'a pas de mains - Anonyme


Christ n'a pas de mains :
Il n'a que nos mains
Pour faire son travail aujourd'hui.

Christ n'a pas de pieds :
Il n'a que nos pieds
Pour conduire les hommes sur son chemin.

Christ n'a pas de lèvres :
Il n'a que nos lèvres
Pour parler de lui aux hommes.

Christ n'a pas d'aides :
Il n'a que notre aide
Pour mettre les hommes à ses côtés.

Nous sommes la seule Bible
Que le public lit encore.
Nous sommes le dernier message de Dieu
Écrit en actes et en paroles.


Prière : En moi tout est sombre - Dietrich Bonhoeffer


En moi tout est sombre, mais en toi, Père, est la Lumière. 
Je suis seul, mais tu ne m'abandonnes pas. 
Je suis sans courage, mais le secours est en toi. 
Je suis inquiet, mais la paix est en toi. 
En moi habite l'amertume, mais en toi est la patience. 
Je ne comprends pas tes voies, mais tu connais mon chemin. 


Texte : Je ne fais que passer - Parabole juive


Un rabbin vénéré de ses disciples vivait très sobrement dans un logement des plus rudimentaires. 
Vint lui rendre visite un bourgeois cossu de la ville voisine, qui s'étonna à haute voix de voir le rabbin logé dans une pièce meublée en tout et pour tout d'une table, d'un tabouret et d'une paillasse : 
"Mais où sont donc vos meubles ? lui demande-t-il tout surpris. 
- Et où sont les vôtres ? répond le rabbin. 
- Voyons, je suis seulement en visite, je ne fais que passer ! 
- Et moi aussi", de répondre paisiblement le rabbin en le fixant de ses yeux souriants. 


Citation : Ma vie est un chant d'amour - Mathieu Amisi


Comme le soleil céleste illumine chaque jour notre terre, de même le soleil qui est en mon coeur illumine chaque jour de ma vie.

Chaque jour est pour moi un jour nouveau et chaque jour me rend plus réceptif, plus harmonieux et plus fort, je reçois chaque jour la vie, la lumière ,et l'amour.

Ma vie est un chant d'amour pour toutes les créatures vivantes, et mon chant exprime la joie, la paix et la bonté cosmique dont je suis l'instrument.


Texte : Désespérance - Jean-Claude Guillebaud


J’aimerais trouver les mots pour dire à quel point m’afflige la désespérance contemporaine. Elle est un gaz toxique que nous respirons chaque jour sans réfléchir. Or la réalité n’est jamais aussi sombre. Ombres et lumières y sont toujours mêlées.

L’espérance n’implique donc ni aveuglement ni sotte crédulité. Elle est lucide et têtue. J’y pense chaque matin, à l’aube, quand je vois rosir le ciel au-dessus des toits de Paris, ou monter la lumière derrière la forêt, chez moi, en Charente… L’espérance a partie liée avec cet infatigable recommencement du matin. Elle vise l’avenir, mais se vit aujourd'hui, les yeux ouverts.


Citation : Rire ! - Anonyme


La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.
_______________________________


Citation : La joie - Anonyme


La joie n'est pas un objet que nous pouvons cacher dans un coffre-fort, tel un bijou précieux, il faut l'offrir aux autres
_______________________________


Texte : Lorsque les pères - Platon


Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants,
lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
lorsque finalement les jeunes méprisent les lois
parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux l'autorité de personne
alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté,
le début de la tyrannie.


Citation : La jeunesse - Anonyme


La jeunesse est le sourire de l'avenir...
_______________________________


Citation : Islam - Charles de Foucault


L'Islam a produit en moi un profond bouleversement... la vue de cette foi, de ces âmes vivant dans la continuelle présence de Dieu, m'a fait entrevoir quelque chose de plus grand et de plus vrai que les occupations mondaines !
_______________________________


Citation : Pour affronter la réalité - Lawrence Durell


Il faut affronter la réalité avec une pointe d'humour, autrement, on passe à côté.
_______________________________


Citation : l'humour - Anonyme


L'humour, c'est comme les essuie-glaces : il permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie.
_______________________________


Citation : acquérir l'humilité - Bernadette Soubirou


Il faut beaucoup d'humiliations pour acquérir l'humilité.
_______________________________


Citation : Le bruit et le bien - François de Sales


Le bruit ne fait pas de bien, et le bien ne fait pas de bruit.
_______________________________


Citation : Limites humaines - Robert Guelluy


A la suite de celui qui s'est dépeint comme doux et humble de cœur, les saints nous répètent qu'on ne traite pas avec le Créateur d'égal à égal, que l'intimité divine n'est pas de la camaraderie, qu'on ne peut le comprendre que dans l'humilité, la conscience de nos propres limites.
_______________________________


Citation : l'humilité - Robert Guelluy


L'humilité ne s'apprend pas, elle se vit. Elle exige de la profondeur d'âme. Elle est le fruit de la charité. Elle nous équilibre, nous rend capable d'aimer, nous rend fort, heureux.
_______________________________


Citation : Faire fuir le démon - Jean-Marie Vianney


Il y a des saints qui mettaient le démon en fuite rien qu'en disant : 'que je suis misérable!'
_______________________________


Prière : Tu as mes mains - Henri Boulard


Seigneur, tu n'es plus parmi nous
avec ton corps de chair et de sang,
mais tu veux que je sois ta présence
pour mes frères et soeurs d'aujourd'hui.

Tu n'a plus de mains, mais tu as mes mains,
pour porter secours au malade,
caresser le visage du vieillard.

Tu n'a plus tes yeux, mais tu as mes yeux
pour regarder celui que personne ne voit,
lui faire sentir qu'il existe.

Tu as ma bouche et mon sourire,
pour réveiller le goût de vivre
chez tous ceux qui l'ont perdu.

Chacun de mes actes, Seigneur,
peut devenir un sacrement,
si c'est ton Esprit qui l'inspire,
si c'est ta présence qui l'anime.

Donne-moi de découvrir la dimension divine et sacrée
de ma vie, de mes rencontres, de mes activités,
pour qu'elles acquièrent un sens ultime,
un goût d'éternité.

Que mon action soit ton action,
mon engagement, ton engagement.
Donne-moi, par dessus tout, la force d'aimer
toujours mieux, toujours davantage. Amen.


Texte : La rentrée - François Plouidy

Septembre...la rentrée et la reprise des activités,
qui ne les abordent avec des sentiments mêlés?

Avec la tête remplie de projets
que l'on veut mettre en route
et voir aboutir...
Avec le coeur plein d'espoirs...
Avec le désir de donner le meilleur de soi-même
au service des blessés de la vie...

Avec aussi peut-être une certaine appréhension
en mesurant la fatigue qui nous attend...
les soucis qui nous tomberont dessus...
la lassitude de voir les choses avancer si peu...
l'immensité de la tâche ...

Ne faut-il pas nous dire :
«Le Seigneur a besoin de moi,
pour aimer à travers moi.»

Et alors, lui confier notre bonne volonté
et lui demander de «passer » à travers nous ?


Citation : Humanité ? - François Varillon


Dieu ne divinise que ce que l'homme humanise".
_______________________________


Citation : Le hasard - Albert Einstein


Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito.
_______________________________


Cri de pauvre : Budget serré – Entendu par un bénévole


Bien sûr que je dépense mal !
Bien sûr que je devrais faire attention à ce que j’achète !
Mais quand mes enfants veulent tout ce que les autres ont déjà,
Quand il n’y a plus de Papa pour bien les encadrer,
Que j’ai cent millions de choses à penser,
Que les courses se font si vite, avec les enfants qui courent partout…
Que j’ai peu d’ustensiles ménagers, peu de temps, peu de courage pour bien faire le diner !  
Que j’ai si peu pour gérer mon budget,
Que j’ai tellement de dettes, que jamais je n’y arriverai…
Comment faire pour imaginer pouvoir m’en dégager ?
Et mes enfants ont besoin plus que d’autres d’être choyés !
Et puis, même si je changeais, que pourrais-je en espérer ? 


Prière : L'humilité - Jean Pliya


Jésus, doux et humble de cœur,
Délivre-moi de l'esprit de critique dt de jugement,
Du désir d'être honoré,
Du désir d'être distingué,
Du désir d'être loué et félicité,
Du désir d'être préféré à d'autres,
Du désir de briller et d'être admiré,
Du désir d'exercer la puissance.

Seigneur Jésus, sois le seul maître
Dans mon cœur et dans ma vie.
Grandis chaque jour en moi
Et que je diminue


Prière : La gratuité - Michel Quoist


Nous avons pris l'habitude, Seigneur, de nous dévouer sans cesse.
Nous sommes les Saint-Bernard de ceux que nous côtoyons.
Nous savons les paroles qu'il faut prononcer,
Les sourires qu'il faut offrir, les gestes qu'il faut faire.
Nous sommes de bons serviteurs,
Nous ne serons jamais des "serviteurs inutiles".

Mais, sans nous en rendre compte, à cause de nous,
Les autres demeurent des "petits"
Pendant que nous restons "grands".
Ils demeurent indigents,
Pendant que nous sommes riches.
Et nous serions perdus s'ils n'avaient plus besoin de nous.

Seigneur, aide-nous à moins nous dévouer,
Mais non pas moins aimer.
Aide-nous à faire grandir les autres
Tandis que nous diminuerons,
A moins leur donner, mais à leur demander plus.
A les rendre sauveurs au lieu de les sauver.
Alors nous serons, non des bienfaiteurs, non des pères,
Mais des frères pour nos frères.


Citation : La guerre - Jean-Henri Fabre


La guerre est l'art de tuer en grand
et de faire avec gloire
ce qui, en petit,
conduit à la potence.
_______________________________


Citation : La parole de Dieu - Isidore de Séville


La parole de Dieu entrée par les oreilles parvient au fond du cœur lorsque la grâce de Dieu touche intérieurement l'esprit pour qu'il comprenne.
_______________________________


Citation : Sans le secours de la grâce - Isidore de Séville


Sans le secours de la Grâce, l'enseignement a beau entrer dans les oreilles, il ne descend jamais jusque dans le cœur : il fait du bruit à l'extérieur mais sans aucun profit à l'intérieur.
_______________________________


Citation : La vraie générosité - Albert Camus


La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent.
_______________________________


Texte : Inutile ? - Jacqueline Leblois


Elle dit qu'elle ne fait rien ! Pourtant, elle fait partie d’un groupe (de parole, de réflexion, de convivialité…), cela lui donne du dynamisme, envie de faire quelque chose où l’on s’entraide les uns les autres. Si elle participe à une chorale, un groupe de théâtre, elle donne de la joie à ceux qui écoutent.

Elle ne fait rien qui se voit, mais elle est toujours disponible pour donner un coup de main…
Elle aide beaucoup sa famille : elle garde les petits, elle assure le repassage pour sa fille qui travaille…
Elle accompagne une personne handicapée pour faire ses courses ou ses démarches…
Elle passe du temps auprès de son papa malade…
Elle visite une personne isolée…
Elle jardine et donne fruits, légumes et fleurs à ses voisins…

Cela ne se voit pas beaucoup tout cela, mais ce qu’elle apporte aux autres est précieux.

Sa santé l’empêche de faire des choses ? Mais elle est toujours disponible pour écouter les gens, écouter tout simplement ceux qui ont envie ou besoin de parler…
Elle a su remarquer ce vieil homme assis sur son banc tout seul : elle a pris le temps de s’asseoir tranquillement à côté de lui, et a su entamer la conversation, l’air de rien…
Elle écrit ou téléphone régulièrement à des personnes isolées, à des prisonniers : un contact, cela fait toujours plaisir…
Et son sourire… Il fait du bien rien qu’à le voir…
Et si elle croit en Dieu, elle prie pour toutes les personnes qu’elle rencontre, et tous les isolés, les malades qu’elle connaît…

Il y a toujours à faire pour rendre le monde plus humain. Chacun de nous a son rôle à jouer, chacun peut participer à des actions humanitaires, par exemple :
 collecter des denrées pour la Banque alimentaire ;
 vendre des lumignons pour le Secours Catholique…
Combien d’associations ne pourraient plus fonctionner s’il n’existait des milliers de gens comme elle, qui donnent de leur temps et s’investissent de tout leur cœur et de toute leur compétence pour autrui !


Citation : C'est la nuit - Edmond Rostand


C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière.
_______________________________


Citation : Parler à Dieu - Jérôme de Stridon


Priez-vous ? Vous parlez au Seigneur !
Lisez-vous [la Bible] ? C'est lui qui vous parle !
Ignorer les Écritures, c'est ignorer le Christ.
_______________________________


Bible : Ce qui importe - Saint Paul


Ce qui importe,
c'est la foi
agissant par amour.
____________
- Epitre aux Galates 5,6 -


Citation : La foi est morte - Robert Guelluy


La foi est morte quand elle ne se prolonge pas en charité, et il n'y a pas, sans espérance, de charité telle que Dieu la désire.
_______________________________


Citation : Si Dieu existe - Charles de Foucault


Mon Dieu, si vous existez, faites que je vous connaisse !
3 ans plus tard :
Mon Dieu, que vous êtes bon ! Aussitôt que je crus qu'il y avait un Dieu,
je compris que je ne pourrai faire autrement que de ne vivre que pour lui.
_______________________________


Citation : Miracles - Jean-Marie Vianney


Dieu est toujours tout puissant. Il peut toujours faire des miracles, et il en ferait comme dans l'ancien temps, mais c'est la foi qui manque.
_______________________________


Citation : Brouillard - Jean-Marie Vianney


Nous sommes dans ce monde comme dans un brouillard ; mais la foi est le vent qui dissipe ce brouillard et qui fait luire sur notre âme un beau soleil.
_______________________________


Citation : Qui n'a pas cru - Anselme de Cantorbery


Cherchez avec amour…
Qui n'a pas cru n'expérimentera pas.
Qui n'aura pas expérimenté ne comprendra pas.
La science de celui qui expérimente
l'emporte sur la connaissance de celui qui entend.
_______________________________


Bible : Faire - Saint Paul


Tout ce que vous faites :
manger, boire ou n'importe quoi d'autre,
faites-le pour la gloire de Dieu !
_______________________________
- 1ère lettre aux Corinthiens 10,31 -


Texte : Si le fardeau est trop lourd - Pierre Gilbert


Si le fardeau est trop lourd pour toi, 
pense aux autres :
Si tu ralentis, ils s'arrêtent. 
Si tu faiblis, ils flanchent. 
Si tu t'asseois, ils se couchent. 
Si tu doutes, ils désespèrent. 
Si tu critiques, ils démolissent. 
Si tu marches devant, ils te dépasseront... 
Si tu donnes ta main, ils donneront leur peau... 
Et si tu pries, alors ils seront des saints.


Prière : Quand je suis affamé - Mère Teresa


Seigneur, quand je suis affamé, 
Donne moi quelqu'un qui ait besoin de nourriture. 
Quand j'ai soif, 
Envoie-moi quelqu'un qui ait besoin d'eau. 
Quand j'ai froid, 
Envoie-moi quelqu'un à réchauffer. 
Quand je suis blessé, 
Donne-moi quelqu'un à consoler. 


Texte : Les trois tamis - Socrate


Un jour, quelqu'un vint voir Socrate et lui dit :
  • Ecoute, Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s'est conduit... 
  • Arrête ! interrompit l'homme sage. Avant de me raconter cela, l'as-tu passé à travers les trois tamis ? 
  • Trois tamis ? dit l'autre rempli d'étonnement. 
  • Oui, mon ami : trois tamis : le premier est celui de la vérité ; as tu vérifié si c'est vrai ? 
  • Pas vraiment, je l'ai entendu dire et... 
  • Bien ! Mais tu l'as sûrement fait passer par le second tamis, celui de la bonté : si ce n'est pas tout à fait vrai, est-ce au moins quelque chose de bon ? 
Hésitant, l'autre répondit :
  • Non, ce n'est pas quelque chose de bon, au contraire... 
  • Hum ! dit le sage, essayons de nous servir du troisième tamis, ce que tu as envie de me dire, est utile de le raconter ? 
  • Utile ? Pas précisément... 
  • Eh bien ! dit Socrate, si ce que tu as à me dire n'est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir et, quant à toi, je te conseille de l'oublier ! 


Prière : Les exclus - Albert Hari

Les exclus tu les connais, Seigneur.
Tu les as rencontrés et accueillis sur ta route :
Tu es venu pour eux, en priorité,
Pour leur redonner leur dignité
Et les réinsérer dans leur peuple.

Les exclus sont sur notre route et nos écrans :
Exclus de l'économie, du progrès,
Des soins, du partage et du respect…
Ils ont faim de pain et de justice.
Ils sont étrangers, malades, drogués,
En prison ou torturés dans des camps.

Ouvre nos yeux, Seigneur,
Pour regarder la réalisation en face.
Ouvre notre cœur
Pour essayer de comprendre la détresse.
Ouvre notre intelligence
Pour réfléchir sur les causes de l'exclusion.
Donne-nous la force d'accueillir et d'agir.



Texte : Richesse de la relation - Soeur Emmanuelle

J’ai vécu vingt-deux ans dans un bidonville et ce qui m’a vraiment frappée, c’est que là-bas, on n’a rien, mais rien de rien ! Maintenant, on a construit, on a transformé, mais quand je suis arrivée, il y avait des cabanes où l'on vivait à dix, douze personnes. Pas de magasin, pas de cinéma. On ne voyait pas un jouet, ça n’existait pas. Et pourtant il y avait une vraie joie. Personne ne se plaignait. Les gens riaient beaucoup. Tout le monde prenait la vie comme elle était. Moi, c’est tout de même curieux, mais je n’ai jamais ri comme j’ai ri dans le bidonville.

Quand je suis revenue en Europe, naïve, j’ai pensé que j’allais trouver les gens au summum du bonheur de vivre. Au lieu de ça, j'ai trouvé la morosité. Je ne dis pas que tout le monde est morose, bien sûr que non. Mais une grande part des Européens le sont. Et jamais je n’ai vu chez les enfants cette bonne humeur que je voyais au bidonville. Chez les chiffonniers, c'est fou ce que les enfants peuvent rire. Ici, ce n’est pas la même joie de vivre. On demande toujours autre chose, il faut toujours plus...

Alors j’ai cherché, j'ai interrogé et rencontré pas mal de personnes et finalement j’ai trouvé une formule dans Aristote qui m’a paru excellente. Aristote dit que l’homme est un animal qui vit en relation : l’homme a un besoin vital de relations. Et cela m’a fait bien comprendre que dans un bidonville, comme il n’y a rien, la relation a une force incroyable ! Tout le monde se connaît, s’appelle par son nom. Là-bas, au Caire, j’aurais pu boire du thé toute la journée parce que chaque voisin qui passe vous invite à prendre un verre de thé.

On se bagarre aussi ! Et puis on se réconcilie. On se fait l'accolade, on prend le thé ensemble et c'est fini. La clé du bonheur, c’est la relation. Chez nous, chez les chiffonniers, les gens sont en relation permanente. Ici en Europe, sur un même palier, il peut arriver qu'on ne se dise même pas bonjour ! Je crois qu'il faut retrouver la richesse de la pauvreté.

Attention, je ne dis pas qu'il faut être pauvres, mais simplement moins accrochés à ce que nous possédons. Il est tout à fait normal qu’on ait un certain confort chez soi, une voiture, c’est évident, une télévision, pourquoi pas ? C'est utile. Le problème, c’est que toutes ces choses matérielles ne sont pas le but de la vie. La pub vous dit toujours : "Tu dois toujours avoir quelque chose de mieux". Il ne faut pas se laisser "asservir". Il faut savoir que le but de la vie n’est pas d’avoir plus de luxe, plus de plaisir, plus d’argent. Mais que le but de la vie, c’est de vivre en harmonie avec son prochain, avec les autres.


Citation : l'éducation - Michel Tardy


L'éducation ne consiste pas à gaver mais à donner faim.
_______________________________


Texte : Regret, Remord, Repentir... - Robert Guelluy


Il faut faire une différence entre le regret, le remords, le repentir. 
Le regret est le sentiment qu'on a devant un échec, quand on se voit dans ses rapports avec les choses. 
Le remords est le sentiment qui vient du face à face avec soi-même ; il est solidaire de l'amertume, du désespoir : il procède d'un orgueil blessé par la déception que l'homme s'inflige à lui-même.

Le repentir au contraire est une attitude de communion ; il nous fait nous voir avec les yeux de Dieu, des yeux de miséricorde et d'espérance. 
il nous fait comprendre la possibilité d'aimer encore, et de tirer parti de la faute pour mieux aimer.

L'humilité est liée au repentir. C'est tout autre chose que le complexe d'infériorité qui est un fruit de l'orgueil, le lot de l'âme fermée sur elle-même. 
C'est le sentiment d'une noblesse, celle du pardon, en même temps que le sentiment d'une indignité. 
Le repentir est découverte d'un amour, il est fruit et signe de cet amour qui nous relève : il est présence de Dieu. 
Il est dès lors attitude détendue, sans âpreté, sans amertume ; 
Il est libération par rapport à nous même, dans la réponse aimante à une affection.

Le repentir n'a alors rien de déprimant ; il nous vide de notre orgueil et nous relève en nous abaissant. 
Il assure la santé de l'âme en supprimant le repliement sur soi. 


Vidéo 1h : Journée Diaconiat Finistère - Gwénola Rimbaut

Intervention d'une heure sur la pauvreté d'aujourd'hui, par Gwénola Rimbaut, enseignante à la faculté de Théologie d'Anger, lors de la rencontre "Diaconia" du 10 novembre 2012 dans le Finistère.

- Pour lire la vidéo, cliquer ici. -


Citation : Tu me dis - Benjamin Franklin


Tu me dis, j'oublie.
Tu m'enseignes, je me souviens.
Tu m'impliques, j'apprends.
_______________________________


Citation : Education de nos enfants - Alexandre Soljenitsyne


L'urgence est encore plus grande de semer ce qui croît lentement.
Que ferons-nous mûrir en nos enfants?
_______________________________


Citation : Enfants mal élevés - Platon


Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants,
lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de personne,
alors c'est là, en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie.
_______________________________


Citation : Exemplarité - Roy L. Smith


N'oublions pas que les enfants suivent les exemples mieux qu'ils n'écoutent les conseils.
_______________________________


Citation : Education d'enfant - Cécile B. Loupan


L'enfant n'est pas un vase qu'on emplit, mais un feu qu'on allume.
_______________________________


Citation : Instruire - Victor Hugo


Instruire, c'est construire.
_______________________________


Citation : Il est plus facile - Marc Favreau


Pour les parents, il est plus facile d'élever la voix que d'élever ses enfants.
_______________________________


Citation : Mondialisation - Anonyme


Le monde serait devenu un village, mais nous avons oublié que la première charité d'un village, c'est sa fontaine !
_______________________________


Prière : J'ai vu un peu de ta lumière - La Mission Ouvrière


J'ai vu un peu de ta lumière
Sur le visage de tous ceux qui essaient d'aimer simplement
Sur le visage de tous ceux qui me redisent la grandeur de l'amitié et du partage
Sur le visage de tous ceux qui me révèlent la richesse des diverses cultures

J'ai vu un peu de ta force
Sur le visage de ceux qui osent prendre la parole après avoir été tant écrasés
Sur le visage de ceux qui se sont libérés de l'esclavage de l'alcool ou de la drogue
Sur le visage de ceux qui se sont relevés après être tombés gravement

J'ai vu un peu de ta clarté
Sur le visage de ceux qui défilent pour dire NON au démantèlement des entreprises
Sur le visage de ceux qui luttent pour le respect de l'Homme et contre l'exploitation de l'étranger
Sur le visage de ceux qui dénoncent l'inacceptable et agissent pour le droit au logement ...

J'ai vu un peu de ta force
Sur le visage de tous ceux dont l'amour a été brisé et qui cherchent à se reconstruire
Sur le visage de ceux qui, au temps du malheur, se montrent solidaires et fraternels
Sur le visage de ceux qui donnent de leur temps pour les plus petits

J'ai vu un peu de ta lumière
Sur le visage de tous ceux qui vont vers l'étranger pour faire route avec lui
Sur le visage de ceux qui sont au service de leurs frères en toute simplicité
Sur le visage de frères et soeurs fragiles, bâtissant ensemble l'Espérance et l'Amitié

J'ai vu un peu de ta force
Sur le visage des marcheurs découvrant en eux la source qui parle d'aimer
Sur le visage de tous les croyants au Dieu unique se rassemblant pour la paix
Sur le visage de ceux qui, avec frère Roger, disent l'absolu de l'Amour et du pardon


Texte : On ne voit bien qu'avec le coeur - François Plouidy


On connaît la phrase magnifique qu'Antoine de Saint-Exupéry
fait dire au renard s'adressant au petit prince :
"On ne voit bien qu'avec le cœur.
"L'essentiel est invisible pour les yeux."

La relation à l'autre, aux autres, est bien une question de regard ….
C'est là quelque chose d'essentiel pour tout un chacun,
mais plus encore pour nous, bénévoles du Secours catholique !

Chacun est sensible au regard que l'on porte sur lui .
Un regard distant …
et l'on se sent mis à l'écart, peu intéressant !
Un regard indifférent …
et l'on devient inexistant, inutile !
Un regard condescendant …
et voilà détruites l'estime de soi et la confiance en ses moyens !
Un regard méprisant…
et l'on se voit abaissé et nul !

Par contre,
un regard plein de respect …
et la dignité réapparaît !
Un regard de sympathie …
et le désir de fraternité monte du cœur !
Un regard aimant, avec un sourire au fond des yeux …
et le désir de vivre renaît !

Alors, point n'est besoin de discours…
Un regard qui va au-delà des apparences…
Et tout est dit !
Et la personne en face de nous
se sent vraiment quelqu'un !

N'était-ce pas le regard que Jésus posait
sur les blessés de la vie croisés sur son chemin ?


Citation : La douceur et la force - Robert Guelluy


La douceur est signe de force, tandis que la violence trahit la faiblesse, le manque de possession de son âme. La douceur et la force sont liées à l'oubli du "moi" : on ne perd pas son énergie à se rechercher.
_______________________________


Bible : Donner - Bible


Celui qui donne au pauvre,
prête au Seigneur
qui le paiera de retour.
____________________
- Livre des Proverbes 19,17 -

Prière : Pour les enfants maltraités - Mona Le Cunff


Seigneur, Nous te confions tous les enfants :
Trahis - Jésus renié par Pierre
Humiliés - Jésus en prison
Battus - Jésus fouetté
Blessés - Jésus couronné d'épines
Meurtris - Jésus sous le poids de la croix
Torturés - Jésus cloué sur le bois
Abandonnés - "Père pourquoi m'as-tu abandonné ?"
Violés - Jésus transpercé de la lance
Assassinés - Jésus mort sur la croix.

Seigneur,
Nous te confions tous ces enfants maltraités.
En chacun d'eux souffre ton Fils,
En chacun d'eux souffre ton cœur de Père.

Seigneur,
Nous te confions tous ces adultes maltraitants.
En chacun d'eux, montre ta Miséricorde
En chacun d'eux, révèle la démesure de ta Rédemption.

Seigneur, en tous et en chacun de nous
Montre ton Amour infini,
Ton Amour de Père.

- Texte extrait de l'oeuvre : "Un enfant dans la prière".
_______________________________


Citation : L'amour d'une mère - Anonyme


L'amour d'une mère, c'est comme l'air : c'est tellement banal qu'on ne le remarque même pas ... jusqu'à ce qu'on en manque.
_______________________________


Citation : La perte d'une mère - Anonyme


La perte d'une mère est le premier chagrin que l'on pleure sans elle; mais jamais ne se rompt le lien ombilical, avec lequel, secrètement, elle continue de nous nourrir encore.
_______________________________


Citation : Deuil - Anonyme


Ne pas attendre cette date pour lui dire et regretter, un jour, de ne pas lui avoir dit avant.
_______________________________


Vidéo 2mn : Il faut du temps pour s'aimer - Guy Gilbert



Il faut du temps pour s'aimer. par edukaction

Prière : A ton écoute Seigneur - Anonyme

Je suis la Lumière,
Et vous ne me voyez pas !
Je suis le Chemin,
Et vous ne me suivez pas !
Je suis la Vérité,
Et vous ne me croyez pas !
Je suis la Vie,
Et vous ne me recherchez pas !

Je suis le Maître,
Et vous ne m'écoutez pas !
Je suis le Chef,
Et vous ne m'obéissez pas !
Je suis votre Dieu,
Et vous ne me priez pas !
Je suis le Grand Ami,
Et vous ne m'aimez pas !

Si vous êtes malheureux,
Ne me le reprochez pas !



Citation : Etre et avoir - Frédéric Dard


Être
est plus indispensable qu'avoir.
Le rêve,
c'est d'avoir de quoi être.
____________________


Citation : Se détacher - Jean-Marie Vianney


On dirait que Dieu veut, dès le début,
un détachement profond
de ce à quoi l'homme est le plus attaché :
la direction de sa vie.
_______________________________


Vidéo 3mn : L'homme existe-t-il ? - Maurice Zundel



A l'écoute du silence par Maurice Zundel par baglistv


Citation : Nos désirs - Proverbe Chinois


Nos désirs sont comme les enfants : plus on leur cède, plus ils deviennent exigeants.
_______________________________


Citation : Tout avoir - Jean Chardin


Ne désirer que ce qu'on a, c'est avoir tout ce qu'on désire.
_______________________________


Prière : Donne ! - Marie Noël


Que me veux-tu, mon Dieu ? Je n'ai rien à te donner...
Rien... pas une bonne action. J'étais trop lasse!
Rien... pas une bonne parole. J'étais trop triste!
Rien, que le dégoût de vivre, l'ennui, la stérilité!
        - Donne !

La hâte, chaque jour, de voir la journée finie, sans servir à rien,
le désir de repos, loin du devoir et des œuvres, le détachement du bien à faire.
le dégoût de toi, ô mon Dieu !
        - Donne !

La torpeur de l'âme, le remords ma mollesse
et la mollesse plus forte que le remords.
        - Donne !

Le besoin d'être heureuse
La tendresse qui brise la douleur d'être moi sans recours...
        - Donne !

Des troubles, des épouvantes, des doutes...
        - Donne !   Donne !   Donne !

Seigneur ! Voilà que, comme un chiffonnier,
tu vas ramassant, mes déchets, mes immondices.
Qu'en veux-tu faire Seigneur ?
        - Le Royaume des Cieux !


Citation : La charité - Jean-Marie Vianney


La charité ne se fait pas toute avec de l'argent.
_______________________________


Texte : L'homme de couleur - Anonyme


Quand je suis né, j'étais noir !
Quand j'ai grandi, j'étais noir !
Quand j'ai peur, je suis noir !
Quand je vais au soleil, je suis noir !
Quand je suis malade, je suis noir !

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose !
Quand tu as grandi, tu es devenu blanc !
Quand tu vas au soleil, tu deviens rouge !
Quand tu as froid, tu deviens bleu !
Quand tu as peur, tu deviens vert !
Quand tu es malade, tu deviens jaune !

Et après tout ça,
Tu oses m'appeler, "Homme de couleur" !!!


Prière : Te voir en eux - Soeur Emmanuelle


Seigneur, accorde-moi aujourd'hui cette grâce :
regarder la face ensoleillée de chacun de ceux avec qui je vis.
Il m'est parfois si difficile, Seigneur,
de dépasser les défauts qui m'irritent en eux.

Aide-moi, Seigneur, à regarder ta face ensoleillée,
même devant les pires événements :
ils peuvent être source d'un bien qui m'est encore caché.

Accorde-moi, Seigneur, la grâce de ne travailler
que pour le bien, le beau et le vrai,
de chercher, sans me lasser, dans chaque homme
l'étincelle que Tu y as déposée en le créant à Ton image.

Donne-moi à toute heure de ce jour
d'offrir un visage joyeux
et un sourire à chaque homme, ton Fils et mon frère.

Donne-moi un cœur trop large pour ruminer mes peines,
Trop noble pour garder rancune,
Trop fort pour trembler,
Trop ouvert pour le refermer à qui que ce soit.


Citation : Liberté de parole - André Guillois


Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole ; mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
_______________________________


Texte : Ah ces Français ! - Anonyme


Ton Christ est juif, 
Ta voiture est japonaise, 
Ta pizza est italienne, 
Et ton couscous, algérien, 
Ta démocratie est grecque, 
Ton café est brésilien, 
Ta montre est suisse, 
Ta chemise est indienne, 
Ta radio est coréenne, 
Tes vacances sont turques, 
Tunisiennes ou marocaines, 
Tes chiffres sont arabes, 
Ton écriture est latine, 
Et... tu reproches à ton voisin 
D'être un étranger ! 


Prière : Devenir meilleur - Anonyme

Seigneur,
Apprends-moi la douceur,
cette vertu aimable dans les peines
comme dans les joies,
dans l'amitié blessée
comme dans la fidélité heureuse.

Ouvre-moi les yeux,
Ouvre-moi le coeur,
pour que je puisse voir et aimer
tous ceux et celles, que je rencontre,
et qui auraient besoin
de mon amitié, de mon sourire.

Inspire-moi la douce parole
qui ranime, qui relève, qui console
qui encourage, qui fortifie.

Aide-moi à fermer les yeux
devant toute ingratitude,
à donner sans recevoir,
à m'oublier moi-même
pour ne penser qu'au bonheur des autres,
à garder pour moi mes chagrins
et mes soucis pour ne pas en faire un fardeau pour autrui.

Apprends-moi la bienveillance qui voit le bien avant tout,
la patience qui sait attendre et pardonner,
la prévenance attentive qui court au-devant
des désirs et devance les demandes.

Fais que mon influence entraîne
à la vérité, à la bonté et à la beauté,
ceux et celles qui font route avec moi sur le chemin.
Que ma vie, unie à la tienne, témoigne de ton bonheur.



Vidéo 5mn : Pourquoi vivre ? - Henri Grouès


Dans cette intervention, l'Abbé Pierre montre la désespérance de la jeunesse...


L'Abbé Pierre - Pourquoi vivre ? par francedimanche


Texte : Risquer - Rudyard Kipling


Rire, c’est risquer de paraître fou...
Pleurer, c’est risquer de paraître sentimental...
Tendre la main, c'est risquer de s'engager...
Montrer ses sentiments, c'est risquer de s'exposer...
Faire connaître ses idées, ses rêves, c'est risquer d'être rejeté...
Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en retour...
Vivre, c'est risquer de mourir...
Espérer, c'est risquer d'être désespéré...
Essayer, c'est risquer de défaillir...

Mais nous devons en prendre le risque !
Le plus grand danger dans la vie,
c'est de ne pas risquer...
Celui qui ne risque rien
Ne fait rien... n'a rien... n'est rien !


Citation : Influence - Carl Roger


Je ne peux rien pour faire changer les autres.
Mais, chose étrange, quand je change moi-même, ils changent à leur tour. _______________________________


Citation : incompréhension - Proverbe malien


Si je parle avec un homme
et qu'il ne me comprend pas,
je me tais et je l'écoute
pour m'efforcer de le comprendre, lui.
Si je parviens à le comprendre,
je saurai pourquoi il ne me comprenait pas.
_______________________________


Citation : Critiquer mon voisin - Proverbe indien


Grand Esprit,
accorde-moi de ne jamais critiquer mon voisin
avant d'avoir marché un mille dans ses mocassins.
_______________________________


Citation : Se découvrir - Paul Auster


On ne se découvre qu'en se tournant vers ce que l'on n'est pas.
_______________________________


Citation : On ne connaît... - Antoine de Saint-Exupéry


On ne connaît que les choses qu'on apprivoise.
_______________________________


Citation : Si tu as la connaissance - Bouddha


Si tu as la connaissance, tu l'utilises comme une lampe pour montrer le chemin.
Si tu es illuminé, tu deviens toi-même lampe.
_______________________________


Citation : Droit de l'avant - Saint Paul


Oubliant le chemin parcouru, je vais droit de l'avant, tendu de tout mon être...
_______________________________


Citation : Se risquer - Guy de Larigaudie


Se risquer, avancer seul, sans savoir comment…
Dieu "tiendra sa parole" !
C'est cela la Foi !
_______________________________


Citation : Le silence de Dieu - Saint Jean de la Croix


Le silence de Dieu est notre pain quotidien ;
Je la connais la Source, elle coule, elle coule...
Mais c'est de nuit.
_______________________________


Citation : Confiance détachée - Robert Guelluy


Si nous nous laissions envahir par Dieu, avec le détachement que donne la confiance, si nous étions vidés de notre amour propre et de notre instinct de domination, nous saurions dire "non" de telle façon qu'y transparaîtrait le "oui" fondamental dit à Dieu.
_______________________________


Citation : Le plus beau don - Robert Guelluy


Le plus beau don que nous puissions faire à quelqu'un est la confiance.
_______________________________


Citation : L'ignorant et le sage - Proverbe hindou


Seul l'ignorant se fâche. Le sage comprend.
_______________________________


Citation : Les pauvres - Vincent de Paul


Reconnaissons en Dieu que les pauvres sont nos seigneurs et nos maîtres, et que nous sommes indignes de leur rendre nos petits services.
_______________________________


Citation : Donner - Thérèse de Lisieux


Mais le Bon Dieu me dit : 'Donne, donne toujours sans t'occuper du résultat.
_______________________________


Citation : Si vous avez beaucoup - Thérèse de Lisieux


Si vous avez beaucoup, donnez beaucoup.
Si vous avez peu, donnez peu,
Mais donnez de bon cœur et avec joie.
_______________________________


Citation : Un frère dans le besoin -

Jésus dit :

Celui qui a de quoi vivre en ce monde,
s’il voit son frère dans le besoin
sans se laisser attendrir,
comment l’amour de Dieu
pourrait-il demeurer en lui ?
________________
- Evangile de Jean 3,17 -

Citation : Charité et sentiment - Robert Guelluy


La charité n'est pas instable comme le sentiment, elle doit ambitionner d'être aussi fidèle que Dieu ; elle n'admet pas de dilettantisme.
_______________________________


Citation : Le secours divin - Thérèse d'Avila


Dieu donne son secours, et nous faisons le travail !
_______________________________


Citation : La charité - Jean-Marie Vianney


La charité ne se fait pas toute avec de l'argent.
_______________________________


Citation : Vos biens - Jean-Marie Vianney


Votre bien n'est autre chose qu'un dépôt que le Bon Dieu vous a mis entre les mains ; après votre nécessaire et celui de votre famille, le reste est dû aux pauvres.
_______________________________


Citation : Après le verbe 'aimer' - Anonyme


Après le verbe "aimer", "aider" est le plus beau verbe du monde...
_______________________________


Citation : Calculer - Robert Guelluy


On peut avoir à calculer beaucoup, par devoir d'état, sans avoir une âme de calculateur.
_______________________________

Citation : Tu es un cadeau - Anonyme


Si pour ta maman tu es un cadeau de Dieu ...
Ce que tu deviens est ton cadeau à Dieu !
_______________________________


Citation : Si tu veux être heureux - Ordonnance du Dr Paul Steinberg


Si tu veux être heureux une heure, fais une sieste
Si tu veux être heureux un mois, fais le voyage de tes rêves 
Si tu veux être heureux un an, gagne à la loterie 
Si tu veux être heureux toute la vie, aime les autres
____________________

 


Citation : Un chemin - Proverbe shintoïste


Même un chemin de mille lieues
commence par un pas.
________________________




Citation : Le mérite - Proverbe Arabe


Le mérite appartient à celui qui commence,
même si le suivant fait mieux.
_____________________


Citation : Avancer - Jacques Prévert

La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.


Citation : Aller trop loin - Jacques Monod


Si vous allez trop loin, vous n'irez nulle part.


Citation : Se fixer des buts - Michael Jordan


Il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre.


Citation : Mauvaise route - Denis Diderot


Quand on suit une mauvaise route, plus on marche vite, plus on s'égare.



Citation : Visez toujours - Lee Brown


Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles.


Citation : Le goélan - Richard Bach


Le goéland qui voit le plus loin vole le plus haut.


Citation : Les étoiles de mer - Anonyme


Une tempête "a échoué" sur la plage
une multitude d'étoiles de mer:
Un enfant les ramasse une à une
et les lance dans les vagues. 
Un vieux pêcheur qui a vu tant de fois l'océan déchaîné
s'approche et lui dit : 
"Tu n'y arriveras jamais, elles sont trop nombreuses ! 
"- Peut-être, répond l'enfant,
mais toutes celles que j'ai rejetées à la mer vivront".


Citation : Le bonheur - Daniel Brottier


Le bonheur consiste en celui que l'on procure aux autres.


Citation : Pour être bon - Daniel Brottier


Pour être bon,
il faut savoir
"avoir pitié".
_______________




Citation : Si l'on s'incline - Daniel Brottier


Si l'on s'incline devant quelqu'un qui a du talent, l'on doit alors s'agenouiller devant celui qui renferme "la Bonté".


Citation : La bonté - Daniel Brottier

La Bonté dilate le cœur
et l'ouvre comme un asile
à toutes les souffrances.
____________________




Citation : Le bonheur - Proverbe Anglais


Le bonheur est à votre foyer,
ne le cherchez pas dans le jardin des étrangers.
____________________


Citation : La meilleure manière - Robert Baden Powell


La meilleure manière d'atteindre le bonheur est de le donner aux autres.


Citation : On n'est jamais heureux -Henri Grouès


On n'est jamais heureux
que dans le bonheur qu'on donne.
Donner c'est recevoir.
___________________________


Citation : Etre ouvertement heureux - Albert Jacquard


Être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible parce que l'espérance est un emprunt fait au bonheur, manifester son bonheur est un devoir !


Citation : Volonté de Dieu - Frédéric Dard


Mon Dieu, que votre volonté soit fête !


Citation : Le bonheur - Bouddha


Le Bouddha disait :
Le bonheur est comme l'eau entre les doigts.
Dès qu'on veut la saisir, elle n'est plus là.
Dès qu'on veut la posséder, elle s'échappe.


Citation : Le bonheur - Augustin d'Hippone


Le Bonheur est de continuer à désirer ce qu'on possède.


Citation : Les personnes heureuses - Anonyme


Les personnes heureuses n'ont pas nécessairement le meilleur de tout ; simplement, elles exploitent au maximum tout ce qui se trouve sur leur route.

Citation : Ta journée - Anonyme

Ta journée ne sera parfaite que lorsque tu auras fait du bien à quelqu'un qui ne pourra jamais te rembourser.


Prière : Prier avec Toi - Anonyme


Ce n'est pas dans la solitude que je te prie.
Je te rends grâce et je te contemple
avec tous eux qui te glorifient dans le ciel,
avec tous ceux qui, sur la terre, t'aiment et te servent,
avec ceux qui comprennent la grandeur de la souffrance et veulent la partager avec toi,
et avec toi, Seigneur...

Je prie pour ceux qui, souffrant trop, ne peuvent plus prier,
pour ceux qui n'ont pas la force de rester fidèles,
pour ceux qui se révoltent,
pour ceux qui te refusent,
pour ceux qui ne te connaissent pas,
pour ceux qui t'attendent mais hésitent à aller à te rencontre,
pour ceux qui sont morts et ne sont pas encore près de toi.

Prière : Les clés - François Séjourné


Nous vivons, Seigneur,
Dans un monde fermé à double tour
Verrouillé par des milliers, des millions de clés.

Chacun a les siennes :
Celles de la maison et celles de la voiture,
Celles de son bureau et celles de son coffre.

Et comme si ce n'était rien que tout cet attirail,
Nous cherchons sans cesse une autre clé :
Clé de la réussite ou clé du bonheur
Clé du pouvoir ou clé des songes...

Toi, Seigneur, qui as ouvert les yeux des aveugles
Et les oreilles des sourds,
Donne-nous aujourd'hui la seule clé qui nous manque :
Celle qui ne verrouille pas, mais libère ;
Celle qui ne renferme pas nos trésors périssables,
Mais livre passage à ton amour ;
Celle que tu as confiée aux mains fragiles de ton Eglise :
La clé de ton Royaume !

Prière : Les temples quotidiens - Anonyme


Dans le travail accompli, parce qu'il nous a été confié,
dans l'amour inventant les mots et les gestes qui le font durer toujours,
dans l'éducation apprenant avec patience le difficile chemin de la vie libre,
dans l'amitié édifiée comme une maison sur le roc
à laquelle on s'accroche quand déferle la détresse :
je te chercherai, Seigneur !

Dans le dialogue renoué malgré l'honneur blessé,
dans l'action répétée pour vaincre la misère,
dans la vérité proclamée malgré les coups,
dans la fidélité maintenue par-delà l'usure du temps :
je te chercherai, Seigneur !

Auprès de ceux qui tentent de tenir debout
malgré le chômage et la solitude et le désarroi,
auprès de ceux qui pleurent, auprès de ceux qui chantent,
en tout temps et en tout lieu :
je te chercherai, Seigneur !

Car toi, Seigneur, tu te montres dans les temples quotidiens
où les humains mènent plus loin leur existence de chaque jour !

Prière : Prière du bénévole - François Plouidy


Seigneur, quand je rencontre un de ceux
Que l'on appelle pauvres, exclus, marginaux….
Que jamais je ne voie en lui un "cas",
Mais quelqu'un à ton image et à ta ressemblance,
Qui a le droit d'être respecté comme moi.

Que jamais mon regard ne sois fixé,
Sur son allure extérieure, son visage délabré,
Où ses vêtements sales…
Mais que je rencontre quelqu'un
Que la vie, les événements, les hommes ont blessé.

Que jamais plus ou moins consciemment,
Je ne le regarde de haut,
Comme quelqu'un d'inférieur à moi,
Comme quelqu'un à assister,
Comme quelqu'un dont on ne pourra rien tirer.

Mais que je voie en lui un frère,
Et que nous parlions d'égal à égal.
Que je ne sois pas naïf,
Prêt à tout croire, tout bénir,

Mais que je sois conscient
Qu'il a en lui, comme j'ai en moi,
Sa zone d'ombre, de méchanceté,
De lâcheté, d'agressivité.

Que jamais, même s'il a replongé,
Même s'il m'a déçu, même s'il m'a roulé,
Je ne dise : "il s'en sortira jamais!"

Et s'il me prend l'envie de le juger,
Que résonne en moi ta Parole :
"Qui es-tu pour juger ?
Que serais-tu si tu avais dû passer par où il est passé ?"

Prière : Dieu entend nos pensées - Augustin d'Hippone

Nous louons Dieu maintenant, quand nous sommes rassemblés dans l'église.
Lorsque chacun s'en va chez soi, il semble cesser de le louer.
Si tu ne cesses pas de bien vivre, tu loues Dieu continuellement.
Ta louange ne cesse que lorsque tu te détournes de la justice et de ce qui plaît à Dieu.
Car si tu ne te détournes jamais de la vie vertueuse, ta bouche est muette,
mais ta vie est une acclamation
et Dieu prête l'oreille au chant de ton coeur.
Comme nos oreilles entendent nos voix, ainsi Dieu entend nos pensées.

Prière : La force de la prière - Mahatma Gandhi

Je ne suis pas un homme de lettres ou de sciences,
mais je prétends humblement être un homme de prière. 
C'est la prière qui a sauvé ma vie ; 
sans la prière, j'aurais depuis longtemps perdu la raison.

Si je n'ai pas perdu la paix de l'âme, malgré toutes les épreuves, 
c'est que cette paix vient de la prière. 
On peut vivre quelques jours sans manger, mais non sans prier. 
La prière est la clé du matin et le verrou du soir.

La prière, c'est cette alliance sacrée entre Dieu et l'homme 
pour obtenir d'être délivré des griffes du prince des ténèbres. 
Nous devons choisir : nous allier aux forces du mal 
ou, au contraire, aux forces du bien.

Voilà mon témoignage personnel : que chacun tente l'expérience 
et il trouvera que la prière quotidienne ajoute quelque chose de neuf à sa vie, 
quelque chose qui' n'a d'équivalent nulle part ailleurs. 

Prière : En présence de Dieu - d'après Robert Guelluy

Lorsque je me mets en présence de Dieu, partout, tout le temps, sans exception aucune :
il me rend vivant et agissant
chaque instant est un appel, une grâce
je vois ma tâche comme il la voit, je la veux comme il la veut
je me donne, je m'oublie,
je ne suis plus concentré sur moi-même en analyses d'amour-propre, en déceptions à ruminer
je m'accueille moi-même tel que je suis, avec réalisme, constance dans l'élan, détachement, et avec une ambitieuse charité.

Texte : Recommence ! - Mères de la Place de Mai

Même si tu sens la fatigue…
Même si le triomphe t'abandonne…
Même si une erreur te fait mal…
Même si une trahison te blesse…
Même si une illusion s'éteint…
Même si la douleur brûle tes yeux…
Même si on ignore tes efforts…
Même si l'ingratitude en est le prix…
Même si l'incompréhension coupe ton rire…
Même si tout a l'air de rien…
RECOMMENCE !

* - Ecrit par les "Mères de la place de Mai" dont les enfants ont disparu après des contrôles militaires dans les années 1970, à Buenos Aires - Argentine 


Texte : Le jeune homme et l'ermite - Pères du désert

Un jeune homme vint un jour chez un ermite et lui dit :
"Je suis déçu de mon église et je cherche une communauté parfaite." Alors le vieillard le conduisit vers sa vieille chapelle et lui dit :

"Que vois-tu sur ces vieux murs ?
- De la mousse et de mauvaises herbes, répondit le jeune homme surpris.
- Tu vois, continua l'ermite, Dieu habite pourtant cet endroit.
Il en est ainsi de l'église. Elle ne peut être ni parfaite ni pure, car elle est faite d'hommes.
Toi aussi tu es un homme, et même si tu découvres la communauté parfaite, elle ne le sera plus dès l'instant où tu y entreras."

Texte : Tu étais en voyage ? - Jeannine, bénévole

Tiens, tu étais en voyage ?
Non, c'est en pèlerinage.
Et qu'as-tu fait tout ce temps ?
J'ai rencontré plein de gens ;

Mes bagages étaient bien lourds
A l'aller, mais au retour,
Ils paraissaient allégés
Est-ce ce que j'ai déposé ?

J'ai rencontré tant d'amour !
On ne peut pas rester sourd…
Les peines et les joies partagées,
Je les savoure en secret...

Je suis venue voir Marie
Et tout près d'elle, j'ai souri
Ici, tout était magnifique...
Merci au Secours Catholique !

Texte : Marche ! - un pèlerin de Saint Jacques de Compostelle

Marche ! tu es né pour la route.
Marche, tu as rendez-vous où ?
Avec qui ? Tu ne sais pas encore.
Avec toi peut-être ?

Marche ! Tes pas seront des mots,
Le chemin, ta chanson
La fatigue, ta prière,
Et ton silence, enfin te parlera.

Marche seul, avec d'autres,
Mais sors de chez toi.
Tu te fabriquais des rivaux,
Tu trouveras des compagnons.
Tu te voyais des ennemis,
Tu te feras des frères.

Marche, ta tête ne sait pas
Où tes pieds conduisent ton cœur.
Marche, tu es né pour la route,
Celle du pèlerinage.

Un autre marche avec toi et te cherche
Pour que tu puisse Le trouver.
Il est ta Paix, il est ta Joie.
Va, déjà, Dieu marche avec toi.

Texte : Pélerins de l'infini - Michel Hubaut

Poussés par les appels de l'Esprit,
Franchissons le seuil de l'invisible,
Repoussons les frontières de l'impossible,
Soyons des pèlerins de l'infini.

Guidés par le murmure de l'Esprit,
Franchissons le seuil du silence,
Descendons dans la crypte intérieure de notre cœur,
Où Dieu se fait brise légère et discrète attirance.

Illuminés par la lumière de l'Esprit,
Franchissons le seuil des apparences,
Découvrons la face cachée des êtres et des choses
Et la délicate brûlure d'une Présence.

Séduits par la caresse de l'Esprit,
Franchissons le seuil du temps,
Pressentons l'Amour qui tisse notre éternité
Dans la trame légère de chacun de nos instants

Habités par la douceur de l'Esprit,
Franchissons le seuil de nos efficacités,
Accueillons avec bonheur les trésors de sa gratuité,
Et le fruit de la secrète activité.

Émerveillés par les largesses de l'Esprit,
Franchissons le seuil de nos intolérances,
Reconnaissons la riche diversité des dons et des sciences
Soyons des pèlerins de l'infini.

Texte : Mes péchés - d'après Robert Guelluy

Mes péchés : ces révoltes immatures d'amour propre contre le père qui me nourrit et me fait vivre !
  • Je retourne contre Dieu tout ce qu'il me donne
  • Je profite de l'amour de Dieu pour refuser cet amour
  • J'utilise l'amour pour produire la haine
  • J'agis contre moi en même temps que j'agis contre Dieu, contrairement à ce que je reçois et à ce que je suis
  • Je cesse d'obéir à moi-même pour obéir à mes instincts et à mes réflexes
Le péché vient en moi car :
  • Je capitule, j'abdique délibérément à ma liberté
  • Je renonce peu à peu à la lumière, par lâcheté quotidienne, par manque de réflexion, par paresse intellectuelle
  • Je choisis ce qui semble moins douloureux à ce qui paraît plus juste
  • Je déforme ma conscience en aménageant mon héroïsme à mon goût, à ce qui sert mes intérêts, en masquant mon besoin de Dieu, en masquant Dieu
  • Là où il faudrait de la clarté, je reste dans l'ombre, j'évite d'y rencontrer Dieu
  • Je préfère choisir ce que je décide plutôt que laisser la grâce opérer en moi
  • Sous prétexte d'idéal et de générosité, je biaise pour éviter le réel
  • Je refuse de me regarder avec les yeux de Dieu en toute conscience de ma lâcheté
  • Je manque du courage d'être pleinement libre
  • Je m'installe et je m'enferme instinctivement dans ma servitude.
  • Pour préserver mon égoïsme, je feins de ne pas deviner l'invitation de Dieu que je discerne, pour ne pas avoir à y répondre. (pourtant, cela équivaut très clairement à un "non" très ferme !)
Cette obstination, de moins en moins consciente au cours du temps, est plus lourde de conséquence que bien des faiblesses. Pourtant, même si je ferme mon âme à Dieu, je ne peux sortir de sa dépendance.

Texte : Le développement des peuples - Paul VI

Devoir de solidarité

48. Le devoir de solidarité des personnes est aussi celui des peuples: "les nations développées ont le très pressant devoir d'aider les nations en voie de développement" (53). Il faut mettre en œuvre cet enseignement conciliaire. S'il est normal qu'une population soit la première bénéficiaire des dons que lui a faits la Providence comme des fruits de son travail, aucun peuple ne peut, pour autant, prétendre réserver ses richesses à son seul usage. Chaque peuple doit produire plus et mieux, à la fois pour donner à tous ses ressortissants un niveau de vie vraiment humain et aussi pour contribuer au développement solidaire de l'humanité. Devant l'indigence croissante des pays sous-développés, on doit considérer comme normal qu'un pays évolué consacre une partie de sa production à satisfaire leurs besoins; normal aussi qu'il forme des éducateurs, des ingénieurs, des techniciens, des savants qui mettront science et compétence à leur service.

Superflu

49. Il faut aussi le redire: le superflu des pays riches doit servir aux pays pauvres. La règle qui valait autrefois en faveur des plus proches doit s'appliquer aujourd'hui à la totalité des nécessiteux du monde. Les riches en seront d'ailleurs les premiers bénéficiaires. Sinon, leur avarice prolongée ne pourrait que susciter le jugement de Dieu et la colère des pauvres, aux imprévisibles conséquences. Repliées dans leur égoïsme, les civilisations actuellement florissantes porteraient atteinte à leurs valeurs les plus hautes, en sacrifiant la volonté d'être plus au désir d'avoir davantage. Et la parabole s'appliquerait à elles de l'homme riche dont les terres avaient beaucoup rapporté, et qui ne savait où entreposer sa récolte : "Dieu lui dit: Insensé, cette nuit même on va te redemander ton âme" (54).

Programmes

50. Ces efforts, pour atteindre leur pleine efficacité, ne sauraient demeurer dispersés et isolés, moins encore opposés pour des raisons de prestige ou de puissance: la situation exige des programmes concertés. Un programme est en effet plus et mieux qu'une aide occasionnelle laissée à la bonne volonté d'un chacun. Il suppose, Nous l'avons dit plus haut, études approfondies, fixation des buts, détermination des moyens, regroupement des efforts, pour répondre aux besoins présents et aux exigences prévisibles. Bien plus, il dépasse les perspectives de la croissance économique et du progrès social: il donne sens et valeur à l'œuvre à réaliser. En aménageant le monde, il valorise l'homme.

Fonds mondial

51. Il faudrait encore aller plus loin. Nous demandions à Bombay la constitution d'un grand Fonds mondial alimenté par une partie des dépenses militaires, pour venir en aide aux plus déshérités (55). Ce qui vaut pour la lutte immédiate contre la misère vaut aussi à l'échelle du développement. Seule une collaboration mondiale, dont un fonds commun serait à la fois le symbole et l'instrument, permettrait de surmonter les rivalités stériles et de susciter un dialogue fécond et pacifique entre tous les peuples.

Ses avantages

52. Sans doute des accords bilatéraux ou multilatéraux peuvent être maintenus : ils permettent de substituer aux rapports de dépendance et aux amertumes issues de l'ère coloniale d'heureuses relations d'amitié, développées sur un pied d'égalité juridique et politique. Mais incorporés dans un programme de collaboration mondiale, ils seraient exempts de tout soupçon. Les méfiances des bénéficiaires en seraient atténuées. Ils auraient moins à redouter dissimulées sous l'aide financière ou l'assistance technique, certaines manifestations de ce qu'on a appelé le néocolonialisme, sous forme de pressions politiques et de dominations économiques visant à défendre ou à conquérir une hégémonie dominatrice.

Son urgence

53. Qui ne voit par ailleurs qu'un tel fonds faciliterait les prélèvements sur certains gaspillages, fruits de la peur ou de l'orgueil ? Quand tant de peuples ont faim, quand tant de foyers souffrent de la misère, quand tant d'hommes demeurent plongés dans l'ignorance, quand tant d'écoles, d'hôpitaux, d'habitations dignes de ce nom demeurent à construire, tout gaspillage public ou privé, toute dépense d'ostentation nationale ou personnelle, toute course épuisante aux armements devient un scandale intolérable. Nous Nous devons de le dénoncer. Veuillent les responsables Nous entendre avant qu'il ne soit trop tard.

Dialogue à instaurer

54. C'est dire qu'il est indispensable que s'établisse entre tous ce dialogue que Nous appelions de Nos vœux dans Notre première encyclique, Ecclesiam Suam (56). Ce dialogue entre ceux qui apportent les moyens et ceux qui en bénéficient permettra de mesurer les apports, non seulement selon la générosité et les disponibilités des uns, mais aussi en fonction des besoins réels et des possibilités d'emploi des autres. Les pays en voie de développement ne risqueront plus dès lors d'être accablés de dettes dont le service absorbe le plus clair de leurs gains. Taux d'intérêt et durée des prêts pourront être aménagés de manière supportable pour les uns et pour les autres, équilibrant les dons gratuits, les prêts sans intérêts ou à intérêt minime, et la durée des amortissements. Des garanties pourront être données à ceux qui fournissent les moyens financiers, sur l'emploi qui en sera fait selon le plan convenu et avec une efficacité raisonnable, car il ne s'agit pas de favoriser paresseux et parasites. Et les bénéficiaires pourront exiger qu'on ne s'ingère pas dans leur politique, qu'on ne perturbe pas leur structure sociale. États souverains, Il leur appartient de conduire eux-mêmes leurs affaires, de déterminer leur politique, et de s'orienter librement vers la société de leur choix. C'est donc une collaboration volontaire qu'il faut instaurer, une participation efficace des uns avec les autres, dans une égale dignité, pour la construction d'un monde plus humain.

Sa nécessité

55. La tâche pourrait sembler impossible dans des régions où le souci de la subsistance quotidienne accapare toute l'existence de familles incapables de concevoir un travail susceptible de préparer un avenir moins misérable. Ce sont pourtant ces hommes et ces femmes qu'il tant aider, qu'il faut convaincre d'opérer eux-mêmes leur propre développement et d'en acquérir progressivement les moyens. Cette œuvre commune n'ira certes pas sans effort concerté, constant, et courageux. Mais que chacun en soit bien persuadé: Il y va de la vie des peuples pauvres, de la paix civile dans les pays en voie de développement, et de la paix du monde.

Cliquer ici pour lire le texte "Populorum Progressio" en entier du Pape Paul VI.

Texte : Croire en eux - Joseph Wresinski

Garder envers et contre tout l'émerveillement,
Parce qu'ils sont des hommes.
Croire qu'enfin ils s'en tireront.
Etre sûr que le miracle se produira,
qu'aux jours de tension, de colère et de violence,
succéderont, de plus en plus rapprochés,
les jours de compréhension, d'échange et d'affection.
En être certain, parce qu'ils sont des hommes.
C'est cela lutter contre la misère.

Croire envers et contre tout
que c'est vrai et qu'ils réaliseront leur humanité.
Croire qu'ils pourront participer à l'amour,
avec leur cœur si souvent déçu, bafoué, rejeté, humilié, trahi.
Et même, et pourquoi pas, être certain
que leur âme pourra prier.
C'est cela lutter contre la misère.

Etre déchiré par leur déchirure,
blessé par leur blessure,
meurtri par leur meurtrissure,
espérant de leur espérance,
aimant dans leur amour,
priant dans leur prière,
afin de faire face, avec eux, au malheur,
afin de le chasser, de l'anéantir,
C'est cela lutter contre la misère.

Bien au-delà des idées, des intentions et des désirs,
payer le prix de la liberté et de la justice,
des droits et des pouvoirs,
C'est introduire dans l'humanité
une charité pour tous les hommes .

Texte : Respecter l'autre - Soeur Emmanuelle

Quel que soit le continent, le désir le plus impérieux d'un pauvre, c'est d'être respecté. Nous touchons ici la condition essentielle de toute action humanitaire : témoigner à tout être humain un égal respect. Ce respect exige la prise en considération de la pensée de l'autre. En aucun cas il ne faut imposer la nôtre.

Chaque être humain a sa valeur, quel que soit son niveau social, intellectuel, financier, sa couleur de peau, son âge, l'état plus ou moins catastrophique où il se trouve. Chacun est un frère, une sœur en humanité. Qu'il soit alcoolique, drogué, sidéen, détenu, il a droit à des égards. Il a même le droit de refuser ce qui nous paraît, à nous, être son bien. Nous n'avons pas à faire pression sur lui. En insistant, nous risquons de briser le dernier fil qui le retient à l'existence : sa liberté de choix.

Moi qui suis toujours pressée, prête à pousser les choses et les gens pour avancer rapidement, j'ai appris que le pauvre me demande surtout de ne pas vouloir pour lui, mais de vouloir avec lui. Mis alors en confiance, il est content d'échanger des idées et, au fil des jours, il évoluera de lui-même vers quelque solution possible. Une attitude contraire risque d'en faire un assisté. Aimer l'homme blessé par la vie, ce n'est pas en faire un mendiant assisté, mais un être libre qui réalise ses propres aspirations et gagne sa vie par son travail.

Texte : Partager - François Plouidy

Partager, c'est diviser en plusieurs parts,
c'est donner à chacun sa part, la part qui lui revient,
sa part de pain, de fraternité, d'amour.
Partager, c'est une question de justice.
Partager, c'est rendre notre terre un peu plus humaine.

Car enfin, est-il possible qu'une terre soit humaine
où des vivants meurent de faim, de solitude
et de manque d'amour ?

Est-il possible qu'une terre soit humaine
où des vivants disparaissent, sans un cri,
du milieu de leurs frères,
parce qu'ils n'ont pas eu la part quotidienne
de pain, de présence et d'amour ? ...

Est-il possible qu'une terre soit humaine
où des vivants regardent leurs frères s'en aller à la faim
sans courir vers eux
et se partager pour eux comme du pain ? »
- Charles Singer -

Oui vraiment, partager, donner à chacun sa part,
c'est tout simplement une question d'humanité !

Prière : Le courage du pardon - Anonyme

Seigneur, ne me laisse pas devenir victime de l'orgueil quand je réussis,
Ou de la déception quand j'échoue.
Seigneur, apprends-moi
Qu'être prêt à pardonner est une des plus grandes marques de la force,
Et que le désir de vengeance est l'une des manifestations de la faiblesse.
Seigneur, si j'ai blessé mon prochain, donne-moi la force de m'excuser ;
Si les gens m'ont fait du tort, donne-moi le courage du pardon.
Seigneur, si je t'oublie… Toi, ne m'oublie pas.


Texte : La paix du coeur - Frère Roger, de Taizé (Roger Schutz)

Dans la paix du cœur se dissipent les inquiétudes sur soi-même et tu vas jusqu’à découvrir à quel point tu te réalises dans une vie donnée… Tu t’interroges : mais où est la source à laquelle puiser un tel élan ?

Elle est dans la mystérieuse présence d’un amour. Le plus important pour toi est de découvrir que Dieu t’aime. Là est la source. Et ton amour est présence et pardon. Il t’aime, même si tu penses ne pas l’aimer. Et viendra un jour où tu lui diras : je t’aime, peut-être pas comme je voudrais, mais je t’aime. … Les pessimismes que tu portes sur toi-même se dissolvent. Fais la chasse aux impressions sombres que peut secréter l’imagination, et s’éclaire la paix du cœur...

Imperceptible changement au-dedans, la transfiguration de l’être se poursuit au long de l’existence. Elle donne de vivre dans le moment présent, elle fait de chaque jour un aujourd’hui de Dieu. Déjà sur la terre, elle est le commencement de la Résurrection, le début d’une vie qui n’a pas de fin.

Pensais-tu qu’en toi le sable d’un désert avait recouvert l’amour ? Des déserts intérieurs, il y en a. Mais est-il nécessaire de s’y arrêter ? Sur une terre aride fleurit l’amandier… Et s’il y avait moins de déserts qu’on le suppose ?