Bible : Résurrection - Saint Paul

Si le Christ n'est pas ressuscité :
nous n'avons rien à prêcher et vous n'avez rien à croire.
De plus, nous sommes de faux témoins de Dieu
puisque nous avons certifié qu'il a ressuscité le Christ ;
or, il ne l'a pas fait s'il est vrai que les morts ne ressuscitent pas.

Car si les morts ne ressuscitent pas,
le Christ non plus n'est pas ressuscité.
Et si le Christ n'est pas ressuscité,
votre foi est une illusion ...
Si nous avons mis notre espérance dans le Christ
uniquement pour cette vie,
alors nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.

Mais en réalité,
le Christ est revenu d'entre les morts,
en donnant ainsi la garantie
que tous ceux qui sont morts
ressusciteront également.
Car, de même que la mort est venue par un homme,
de même la résurrection des morts vient par un homme.
Tous les hommes meurent parce qu'ils sont liés à Adam,
de même tous recevront la vie parce qu'ils sont liés au Christ.
____________
- 1 Co 15,14-22 -

Texte : Vivre pleinement la réalité - Jean Vanier


Être sage, c’est aimer la réalité, l’accueillir et la comprendre.
Nous sommes tous pleins de fragilités, de violences.
Nous sommes tous faits pour vivre, nous affaiblir, mourir.
Nous voudrions l’oublier, mais la vérité est là.
Or, nous vivons dans la tyrannie de la normalité.
Pourtant, ce dont nous avons le plus besoin,
ce n’est pas d’être normal, c’est d’être aimé !

Dès l’enfance, nous sommes engagés dans une course
pour être plus performant que les autres
au risque de nier notre humanité.
La sagesse est de prendre conscience que chaque être est beau.
Aimer quelqu'un, c’est lui révéler la beauté qui est en lui.
Quand on est humilié, parce qu’on est différent,
on a d’abord besoin d’une présence vraie à ses côtés,
c’est-à-dire de quelqu'un qui sait écouter avec un cœur humain.

- Interview de Patricia Boyer de Latour pour Madame Figaro - 



Citation : Exister - Frédéric Lenoir

Exister est un fait,
vivre est un art.
Tout le chemin de la Vie
c'est passer :
de l'ignorance à la Connaissance,
de la peur à l'Amour.
_______________________________

Vidéo 8mn : La honte, le poison de l'âme - Boris Cyrulnik



- extrait d'une émision de Nicolas Demorand à Europe 1, avec Boris Cyrulnik - 


Citation : Expérience- Paulo Coelho


Toutes les batailles de la vie
nous enseignent quelque chose,
même celles que nous perdons.
_______________________________


Texte : Les mains fertiles - Xavier Grall

Travail manuel
- Photo "Travail manuel" de jsnoyer -

Eh bien, oui, j'admire ceux qui savent travailler de leurs mains !
En cela, les jeunes compagnons qui restaurent ma demeure de Botzulan
me donnent une leçon de dignité et d'intelligence.
Il faut bien que notre système d'éducation soit des plus suspects,
qui divise les êtres en manuels et en intellectuels.
C'est une ségrégation absurde et injuste.

Ils connaissent le bois, la chaux, le ciment.
Ils portent en eux les vestiges d'une civilisation rurale
qui sut créer de la beauté à partir de la nécessité, voire de la pénurie...
Le beau est le fils de l'utile.
Et c'est pourquoi le luxe est très souvent père de la laideur et du mauvais goût.
Quel poème est jamais né dans le coeur de l'homme
qui n'était issu de sa douleur, de son inquiétude, de son déchirement ?

J'aurais aimé avoir cette science-là.
Mes pauvres mains sont ignorantes, claires et sans cal
elles n'ont jamais manié la truelle, elles n'ont jamais caressé la chair du chêne,
ces mains savent seulement faire courir une plume sur du papier.
Comme elles devraient se cacher de honte devant les mains vives, aimantes,
les mains artisanes, ouvrières de mes amis !

Nous devrions élever nos enfants dans les bois, face à la mer.
Et leur apprendre la pensée de la nature avant la pensée livresque.
Il ne devrait pas y avoir "les hommes-à-main" d'une part
et de l'autre les "grosses têtes".
Les uns les autres, nous devrions pouvoir travailler
avec notre corps et avec notre esprit.

Tout cela, quand c'est bien fait, c'est de la pensée, c'est aussi de l'amour.
Il y a une pensée dans une maison harmonieuse,
dans le linteau d'une cheminée, dans l'orientation d'une fenêtre.
Par contre, il n'y en a peut-être pas dans les mesquineries
des travaux bureaucratiques, dans la mécanique usinière.

Nous sommes venus pour créer
et les trois quarts des hommes, englués dans la fatalité industrielle,
ne le peuvent pas.
Que mornes sont ces temps !

Mains fertiles et savantes de mes camarades, je vous admire...



Citation : Les trois signes - Pensée soufie


Les signes selon lesquels
un homme est aimé de la Vérité
sont au nombre de trois :
La générosité de l’océan,
L’amitié du soleil,
L’humilité de la terre.
_______________________________


Prière : Donne-moi tes yeux - Évariste Leblanc


Seigneur, tu as ouvert les yeux
de l'aveugle de Jéricho.
Viens accomplir une autre merveille,
celle d'ouvrir mes yeux.
J'ai besoin de regarder,
comme tu sais si bien regarder.

Seigneur, donne-moi ta lumière.
Fais-moi voir les autres
avec des yeux tout neufs,
avec tes yeux.
Avec des yeux humbles,
des yeux qui pardonnent.
Des yeux pleins de tendresse,
des yeux qui respectent,
des yeux qui aiment.

Seigneur, donne-moi ta lumière
A moi qui te connais,
mais qui ne sais pas te reconnaître
dans les personnes que je rencontre,
dans le pauvre, l'handicapé,
le découragé, le SDF.

Comme c'est difficile de te reconnaître
dans les évènements de chaque jour,
dans les épreuves, dans le succès,
dans l'échec, dans les joies, dans les peines;
dans mes frères et soeurs.

Seigneur, donne-moi ta lumière
Donne- moi tes yeux,
Et mets ta paix et ta joie dans mon coeur.

Citation : Intuition - Albert Einstein


Le mental intuitif est un don sacré
et le mental rationnel est un serviteur fidèle.
Nous avons créé une société
qui honore le serviteur
et a oublié le don.
_______________________________


Cri de pauvre : Regard - Bernard Jährling


regard
- Photo "Regard" de Francine2007 - 


On est comme ça, nous :
quelqu'un qui te regarde,
tout de suite, tu te sens rejeté.
Tu sens leurs yeux sur toi.
Tu rentres dans un lieu,
tu vois les gens qui se retournent,
curieux, froids, méprisants...
Leur tête qui se détourne
quand tes yeux croisent les leurs.
Tu te sens un sac-poubelle
déchiré et puant.

- Extrait de "Pierre d'homme" -


Texte : Partager le pain - Michel Scouarnec


Si tu partages le pain que Dieu te donne
Avec celui qui est ta propre chair,
La nuit de ton amour sera lumière de midi.
Alors, de ton cœur,
Pourra sourdre une eau vive,
L'eau vive qui abreuve la terre de demain.


Citation : Gouverner - Confucius


Sous un bon gouvernement,
la pauvreté est une honte.

Sous un mauvais gouvernement,
la richesse est une honte.
_______________________________


Texte : L'humilité nécessaire - Maurice Bellet


Il faut l'humilité.
Pas la modestie, cette bienséance sociale qui peut servir à tant de fins.
Mais l'humilité - si grande par sa petitesse même.
C'est le publicain au fond du temple.
Ce n'est pas l'exposé lyrique du néant de soi-même, du "cloaque d'iniquité", etc.
C'est plus humble que cette humilité triomphante.
C'est l'acceptation sans faiblesse de qui l'on est, où l'on est,
par cette puissance obscurément donnée,
qui fait que la destruction n'est pas toute-puissante.


Bible : Présence - Jean 14,23


Jésus dit : 

Si quelqu'un m'aime
il observera ma parole,
et mon Père l'aimera ; 
nous viendrons à lui
et nous établirons chez lui
notre demeure.
___________
- Jean 14,23 -



Texte - Le silence - Julien Green


Sahara dunes 01, Morocco
- Photo de Gill G 01 - "Sahara Dunes Morocco"

Le silence,
Un trésor qui se fait de plus en plus rare,
or, il est indispensable à l'esprit.
C'est une des plus sûres des portes de secours
qui mènent à l'essentiel.
Notre siècle nous offre
le plus considérable massacre du silence.
Or la paix habite le silence.


Prière : Étoiles - Albert Hari et Charles Singer


Tu me dis, Seigneur :
"Donne à chacun le droit au pain et au respect,
et tu seras une étoile de partage !"

Tu me dis, Seigneur :
"Comble les ravins de haine et de jalousie qui séparent les vivants,
et tu seras une étoile de pardon !"

Tu me dis, Seigneur :
"Annonce que tout vivant, de n'importe quel pays,
de n'importe quel péché, de n'importe quelle intelligence,
de n'importe quel travail, de n'importe quelle religion,
est l'enfant précieux de Dieu, de la même famille que toi,
et tu seras une étoile d'accueil !"

Fais de nous des étoiles, Seigneur,
des étoiles si brillantes dans le noir de la terre
Qu'on y trouve ton sourire d'amour
éclairant tous les habitants de la terre !


Citation : Ignorance - Mark Twain


Ce n'est pas notre ignorance qui nous attire des ennuis,
 ce sont nos fausses certitudes.
_______________________________


Citation : Indifférence - Albert Einstein


Le monde est dangereux à vivre :
Non pas tant à cause de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux qui regardent
et laissent faire…
_______________________________


Cri de pauvre : Présence des oubliés - Etienne Grieu

Mendiante
 - Photo "Mendiante" de Boularoua -

Les plus pauvres ont tellement accumulé les souffrances qu'ils sont sortis d'une logique de comptabilisation du mal subi, soit pour le rendre à ceux qui l'ont perpétré, soit en vue d'une sorte de réparation à la hauteur du préjudice subi (un peu comme dans le phénomène du surendettement : arrive un moment où l'on ne doit plus regarder du côté des chiffres, sinon on attrape le vertige).

Ils savent bien qu'aucun calcul ne pourra chiffrer le dommage et leur redonner ce à quoi il auraient dû avoir droit, en tant que membres de la famille humaine : c'est tout simplement impossible à évaluer.

On peut y entendre comme un rappel : la vérité de l'humanité n'est pas à chercher du côté des comptes et des calculs ... pour garder une espérance ; car si l'on était incapable de sortir du calcul ... l'espérance se trouverait travestie en simple augmentation de ce qui existe déjà.

- Extrait de son livre "Un lien si fort" -


Texte : L’immortalité de l’homme - Théophile d’Antioche (IIe siècle)


Par nature, l’homme n’était pas plus mortel qu'immortel.
S’il avait été créé, dès le principe, immortel,
Il eût été créé en tant que "dieu" !
S’il avait été créé en tant que "mortel",
Il eût semblé que Dieu était la cause de sa mort !
Ce n’est donc ni mortel qu'il a été créé,
Ni immortel,
Mais capable des deux.

Texte : Relever l'opprimé - Michel Scouarnec


Si tu détruis ce qui opprime l'homme, 
Si tu relèves ton frère humilié, 
La nuit de ton combat sera lumière de midi. 
Alors de ton pas, 
Pourra naître une danse, 
La danse qui invente la terre de demain.


Prière : Sur la sainteté – Robert Etchegaray


Regardons simplement autour de nous :
les saints pullulent à nos côtés, dans notre procession terrestre.
Il y a tous les saints anonymes qui peuplent le ciel,
et il y a même les saints de la terre !
Regardez bien autour de vous,
regardez-vous vous-même,
car vous en êtes de ce peuple de saints.
Souvent, il est vrai, c'est après coup qu'on les remarque,
avec un certain recul dans le temps…

Il vous suffit de vous mettre en route, comme l'enfant prodigue.
Dieu ne se contente pas de vous attendre à la porte du ciel…
Il court vers vous,
Il se jette à votre cou et vous embrasse longuement.
Etre saint, c'est si simple !
Il suffit de se mettre en route ver son Père
Et lui fera tout le reste.


Citation : La puissance de l'amour - Steve Maraboli


Je crois en la puissance incommensurable de l'amour,
que l'amour véritable peut endurer n'importe quelle circonstance
et s'étendre sur n'importe quelle distance.
_______________________________


Texte : Petite leçon d’esclavagisme - Anonyme


Conseil à un futur tyran :

Un moyen infaillible pour rendre les hommes esclaves et leur faire faire tout ce que vous voulez, c’est de voler leur temps, à tout propos, en toutes circonstances, par tous les moyens. Ils n'auront ainsi plus assez de calme et de silence pour réfléchir, méditer, prier, et être en harmonie avec la nature et le Divin.

Il vous suffit de les distraire, les empêcher de penser à Lui qui les sauve chaque jour par cette relation si vitale pour eux ! Poussez-les à dépenser, dépenser, dépenser... Emprunter, emprunter, emprunter...
Persuadez-les femmes et leur mari d'aller travailler plus et encore plus, pour entretenir leurs envies insatiables de biens matériels nouveaux.

Inventez des scandales pour occuper leurs esprits.
Inondez leur esprit de bruits et d'images !
Faites-leurs acheter des tas de gadgets électroniques.
Poussez-les à écouter la radio ou les CD en voiture.
Quand ils conduisent, qu'il y ait plein de panneaux publicitaires le long des routes.
Inondez les boîtes aux lettres de courriers inutiles, de catalogues, de concours de toutes sortes, de lettres promotionnelles offrant produits gratuits et faux espoirs.
Cela va titiller en eux encore plus de nouvelles envies...

Veuillez à ce que chaque magasin et restaurant dans le monde joue de la musique excitante, sans interruption, cela va garder leur esprit occupé à des choses futiles, remplir leur caddie de choses inutiles, leur cœur d'indifférence et casser leur union avec Dieu.

Empêchez-les de passer du temps avec leurs enfants et leurs familles, ainsi, ils ne parleront que de travail à la maison. Stimulez de plus en plus leur esprit au point qu'ils ne puissent plus entendre le doux murmure du Saint-Esprit.

Dites-leur de mettre des ordinateurs partout, la télé dans les chambres et pendant les repas, qu'ils les laissent toujours allumés dans la maison : l'harmonie familiale disparaîtra puisqu'ils ne discuteront plus ensemble. Couvrez leurs tables basses de magazines et de journaux pour qu'ils soient constamment envahis des nouvelles du monde ; et en même temps, suscitez les journalistes de toujours choisir des mauvaises nouvelles surtout les plus spectaculaires, pour que la sinistrose gagne progressivement le pays. Ainsi, rassurés par leur petit confort, ils auront l'impression d'avoir beaucoup de chance, donc d'être les plus heureux du monde.

Affichez constamment de magnifiques mannequins à la "une" des magazines - les plus maigres possible - pour que les hommes croient que cette sorte de beauté - inaccessible sans risquer sa santé - est plus importante que la beauté intérieure : ils dédaigneront ainsi leurs femmes et les familles seront rapidement brisées.

Durant les jours de détente, poussez-les à être hyperactifs pour leur supprimer la paix, le repos et l'harmonie nécessaire avant la reprise du lundi. Remplacez la prière du dimanche par des occupations prenantes. Qu'ils dédaignent la nature qui parle si bien des merveilles de Dieu : ils perdront l'occasion d’admirer les beautés naturelles. Envoyez-les plutôt s'étourdir dans des parcs d'attractions, s'exciter sur des évènements sportifs, s'abrutir de décibels en se trémoussant, s'enfermer au cinéma... Que le sport ou le travail deviennent plus importants que leur famille ou leur foi.

Gardez-les occupés, occupés, occupés, toujours et encore plus...  Et quand ils se arrivent à se retrouver lors de rencontres spirituelles, entraînez-les aux commérages, aux bavardages, pour troubler leurs esprits et gâcher la prière qui le rebrancherait si vite à Dieu.

Allez-y, laissez-les aussi s'engager dans du bénévolat, mais remplissez leur vie d'une quantité d'actions pour qu'ils se pensent très généreux : ils n'auront plus ni l'humilité ni le temps pour demander la force venant du Christ. Très bientôt, ils épuiseront leurs maigres forces propres, sacrifiant leur santé et leur famille pour leurs bonnes œuvres. L'orgueil les étouffera et les éloignera définitivement de Dieu ! Croyez-moi, cela marche pratiquement toujours...

Si vous avez d'autres idées pour voler leur temps, allez-y ! Ainsi, le monde ira de plus en plus mal puisque les hommes seront bien trop occupés pour recevoir leur énergie créatrice, celle qui provient de leur relation à Dieu.

C’est ainsi que vous pourrez les asservir allègrement, sans qu'ils s’en rendent compte, vous leur ferez faire tout ce que vous voudrez, et en plus, ils vous remercieront !


Texte : Altruisme animal - Louis-Pierre Gratiolet


Chevaux-64033_522601
- Photo "Chevaux-64033_522601" de mphilz -

Un cheval d’armes, hors d’âge,
très beau et du plus grand feu,
ayant eu les dents usées
au point de ne plus pouvoir mâcher le foin
ni broyer son avoine,
fut nourri pendant des mois
par les chevaux de droite et de gauche
qui mangeaient avec lui.
Ces deux chevaux tiraient le foin du râtelier,
le mâchaient et le jetaient ensuite devant le vieillard.

- Histoire vraie - 


Prière : Accomplir sa tâche - Robert Guelluy


Aimer Dieu concrètement,
c'est aimer ce qu'il nous donne à aimer.

Nous faisons de Dieu un être de rêve :
nous nous leurrons en tâchant de sortir de la banalité
par des attitudes très superficiellement originales ;
en réalité, le visage des choses banales
c’est le visage du Dieu caché.

Voir Dieu dans le devoir de chaque jour,
l'ordinaire quotidien, les déconvenues,
c'est accomplir sa tâche en y prenant goût,
l'aimer vraiment, avec tout nous-mêmes,
y compris notre sensibilité.

Voyant toutes nos tâches dans l'amour de Dieu,
nous comprenons que nous n'avons pas à faire
des choses non communes,
mais à faire non communément des choses communes.

Que notre effort soit donc paisible,
conduit dans la confiance et la reconnaissance.
Le but à poursuivre n'est pas de faire de nous un chef-d'œuvre,
mais d'aller à Dieu comme il le mérite.
Il s'agit moins pour nous de nous occuper à nous parfaire
que de nous oublier...


Texte : Croissance ou bonheur ? - Michel Renault

SDF Austerlitz
- Photo "SDF Austerlitz" de Ishta Pro -

Plus de huit millions et demi de Français vivent au dessous du seuil de pauvreté et, selon une enquête récente, « un Français sur deux se sent pauvre ». Pourtant, la France est le cinquième pays le plus riche du monde et cette "richesse" n’a fait qu'augmenter depuis les années 1950.

… Seulement, depuis trente ans, le partage de la valeur ajoutée s’est déformé au détriment des salariés (la plus grande part des Français) et en faveur des "profits", les dividendes distribués n’ayant cessé de croître. Autrement dit, produire plus (de valeur ajoutée) n’a pas bénéficié au plus grand nombre.

… De nombreux travaux le montrent : au-delà d’un seuil, la croissance ne rend pas plus heureux. "Réduire le bien-être, en vue d’augmenter quelque imparfaite mesure de la richesse matérielle, donne lieu à des politiques totalement erronées." (Joseph Stiglitz et Jean-Paul Fitoussi).

… Certaines régions françaises se sont dotées de nouveaux indicateurs (santé sociale, indice de développement humain…) pour montrer que, malgré un PIB par habitant largement inférieur à celui de l’Île-de-France, la "santé sociale" de la Bretagne y est nettement meilleure.

… Comme le disait l’économiste Adam Smith, "On ne doit pas regarder comme heureuse et prospère une société dont les membres les plus nombreux sont réduits à la misère."

- Lu dans Ouest France du 7 janvier 2013 - 


blogger