Citation : Une idée du bonheur - Helen Keller

De nombreuses personnes
se font une fausse idée du bonheur.
On ne l’atteint pas
en satisfaisant ses désirs,
mais en se vouant à un but louable.
____________________
- Helen est née sourde, aveugle et muette -


Texte : Confort confit - Adrien Candiard

Bam Bam Jam
Photo "Bam Bam Jam" de Joli Matin - 

Il y a des conforts agréables,
comme il y a aussi des conforts glauques,
des conforts où on est malheureux,
des conforts où on crève de solitude,
mais qui restent des conforts tout de même.
Il n’est pas bon pour l’homme de rester
toujours confit dans la même confiture...

C’est l'autre qui,
par sa détresse matérielle ou morale,
par ses idées qui me surprennent,
par ses manières de faire
qui ne sont pas les miennes,
vient m’empêcher de devenir
un vieux garçon spirituel,
perclus d’habitudes
qui deviennent vite des manies.

Mon réflexe sera
de me protéger de ces autres
qui remettent en question
ma vie bien agencée...
celui que j’ai sous les yeux,
c’est ce frère qui m’agace,
ce frère dont la détresse m’inquiète
et que je ne veux pas voir ;
ce frère fait à l’image de Dieu, dont il est,
de l’aveu même de Dieu,
l’icône la plus ressemblante.

Citation : Éternité en devenir - Gustave Thibon

L’homme est de l’éternité en devenir.
Il est une âme immortelle dans un animal,
Ce qui lui donne quelques excuses !
__________________


Texte : Paradoxes (4) – Bob Morrehead

Le paradoxe de notre temps
est  qu'on oublie de dire un mot gentil
à celui qui nous regarde avec admiration.
Bientôt cet enfant pour qui tu es un héros
sera devenu grand et vivra sa propre vie.

N’oublie pas de serrer dans tes bras
les personnes que tu aimes,
parce que c’est le seul trésor
qui vienne du cœur et qui ne coûte rien.

On peut guérir n’importe quelle blessure
en serrant quelqu'un contre soi,
pourvu qu’on le fasse avec tendresse.

N’oublie pas de dire "Je t’aime"
aux personnes qui comptent pour toi,
mais surtout, dis-le avec sincérité.

Souviens-toi de profiter du temps
que tu as avec la personne que tu aimes,
parce qu’un jour elle ne sera plus là.

Prends le temps d’aimer,
prend le temps de parler
et de partager tes pensées intimes.

Et n’oublie jamais ceci :
La vie ne se mesure pas
par le nombre de souffles que l’on prend,
mais par le nombre d’instants
beaux, à couper le souffle…

Citation : La peine de mort - Victor Hugo

La peine de mort est le signe spécial
et éternel de la barbarie.
Partout où la peine de mort est promulguée,
la barbarie domine.
Partout où la peine de mort est rare,
la civilisation règne.
____________________


Texte : Respect - Anonyme

Un homme déposait des fleurs
sur la tombe de sa femme
lorsqu'il vit un homme
d'origine asiatique
déposer un bol de riz
sur la tombe d'à côté.

Il se dirigea alors vers lui
pour lui demander, l'air moqueur :
"Excusez-moi,
mais vous croyez vraiment
que le mort viendra manger
votre bol de riz ?

- Bien sûr, répondit l'autre,
il le fera quand le vôtre
viendra sentir vos fleurs".


Citation : Le chagrin cadenassé - Anne Duperey

Le chagrin cadenassé
ne s'assèche pas de lui-même,
il grandit, s'envenime,
il se nourrit de silence en silence,
il empoisonne sans qu'on le sache.
_______________________


Prière : Seigneur me voici - Xavier Grall

Seigneur me voici c’est moi
je viens de petite Bretagne
mon havresac est lourd de rimes
de chagrins et de larmes …
Seigneur mettez vos doigts
dans mes poumons pourris
j’ai froid je suis exténué
voilà et puis encore ceci
par la dernière larme
par l’ultime halètement
par le dernier frémissement
par le moineau qui s’envole
par le geai sur la branche
par la dernière chanson
par la joie dans la grange
par le vent qui se lève
par le matin qui vient
tout simplement
je vous rends grâce d’avoir été
dans le bondissement incroyable
de votre création
un pauvre hère mortel
divin et misérable
oui
tout simplement
un être humain
parmi les milliards
et les milliards de vos créatures
à présent que les feuilles
et les mains de douce nature
me closent les yeux !
Mais Seigneur Dieu
comme la vie était jolie
en ma Bretagne bleue.


Prière : Pour l'unité - Un collectif

Au-delà des barrières qui divisent
une race d'une autre,
un blanc d'un noir
Par ta croix, ô Christ,
réconcilie-nous.

Au-delà des barrières qui divisent
riches et pauvres,
Par ta croix, ô Christ,
réconcilie-nous.

Au-delà des barrières qui divisent
les peuples aux religions différentes
et des athées des croyants,
Par ta croix, ô Christ,
réconcilie-nous.

Au-delà des barrières qui divisent
jeunes et vieux,
Par ta croix, ô Christ,
réconcilie-nous.

Fais-nous voir, ô Christ,
les craintes et les préjugés cachés
qui contredisent nos prières publiques.
Rends-nous capables
de découvrir la cause de la lutte,
délivre-nous
de tout sentiment de supériorité.
Apprends-nous
à croître dans l'unité,
ensemble avec tous les enfants de Dieu.

- Conseil œcuménique des Églises, Vancouver, 1983 -


Texte : Intériorité du bonheur - Bertrand Vergely

On cherche souvent le bonheur
à l'extérieur de soi et, du coup,
on en parle souvent comme d'une chose.
C'est là oublier que 'nous sommes' le bonheur
et qu'il n'est pas une chose, mais nous-mêmes.
L'expérience nous le démontre tous les jours.

C'est un tempérament heureux
qui rend la vie heureuse,
et non tel ou tel élément harmonieux.
Le bonheur est dans l'action de soi,
sur soi et non dans la passivité.
On l'oublie trop.
Résultat, on est malheureux.

Comme nous ne faisons rien pour devenir heureux,
nous ne le devenons pas.
Nous attendons un miracle de l'extérieur,
sans comprendre
qu'il n'y a pas d'autre miracle que nous,
quand nous sommes intérieurs à nous-mêmes.

Le bonheur est action.
Action de soi sur soi.
Action de soi sur le monde
afin que celui-ci se transforme
en un monde personnel.
A ce titre, le bonheur est en nous,
dans notre aptitude à pouvoir nous saisir de la vie
et la transformer.

Il importe toutefois de demeurer vigilants ...
Car ce n'est pas être soi
que de l'être quand cela nous plait.
Il faut être soi,
que cela nous plaise ou non,
en allant parfois contre soi.
Par exigence.
Par un sens supérieur de soi-même.
Cela vaut pour le bonheur.

Texte : Aime... - Pierre-Marie Delfieux

Bien le bonjour
- Photo "Bien le bonjour" de Yohann Legrand -

Si tu es unifié,
tu seras unifiant;
si tu es pacifié,
tu seras pacifiant.
Aime-toi humblement et fièrement
de l'amour dont Dieu t'aime,
et à partir de là,
aime ton prochain comme toi-même.

Aime-toi jusqu'à l'oubli de toi.
Il y a l'amour qui reçoit,
l'amour qui partage,
l'amour qui donne,
l'amour qui se donne
et enfin l'amour qui s'immole.
Dieu t'attend jusque là.

Si tu peux dire un jour
que tu ne te recherches plus,
tu mèneras la vie la plus heureuse
que l'on puisse voir
et l'amour de Dieu
à travers toi transparaîtra.

Citation : Fraternité - Jacqueline Jégard

Si tu veux voir fleurir
les roses de la fraternité,
sème des graines de bonté,
pose des gestes de solidarité
habille ton regard de tendres pensées,
multiplie les messages de charité
ouvre grande ta porte
aux rejetés aux esseulés,
recueille les miettes d’amitié,
glanées dans ton quartier
et cours les partager.


Texte : Liberté - Paul Eluard

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom ...

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom ...

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.

Texte : Tous cousins ! - Frédéric

The Roots
- Photo "The Roots" de Gael Davaux -

Le généalogiste,
ce chercheur d'ancêtres, le sait bien :
nous sommes tous cousins,
nous partageons le même sang.

Un français "de souche" (croit-on)
a toutes les chances de descendre
- exemple parmi des milliers d'autres -
d'un immigré espagnol venu au XVIe siècle,
lui-même descendant
d'un Lybien du XIIe siècle,
lui-même descendant
d'un habitant de Byzance au IIIe siècle...

Chacun de ces individus ont engendré
des générations et des générations
d'hommes et de femmes,
des centaines, des milliers, des millions.
La fraternité de sang est une évidence
pour tous les généalogistes.



Texte : Construire un bateau - Antoine de Saint-Exupéry

Si tu veux construire un bateau,
ne rassemble pas tes hommes et femmes
pour leur donner des ordres,
pour expliquer chaque détail,
pour leur dire où trouver chaque chose...
Si tu veux construire un bateau,
fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes
le désir de la mer.


Texte  : La queue du chien - Yvon Chouinard


La principale valeur
des entreprises qui pose problème
est véhiculée par la priorité donnée
à la croissance et aux profits à court terme,
qui prévalent sur des considérations
comme la qualité, la durabilité,
la santé humaine et environnementale
et le bien-être des communautés...

Dans de nombreuses sociétés,
c'est la queue (les finances)
qui remue le chien
(les décisions de l'entreprise),
c'est-à-dire que les finances priment
dans les décisions de l'entreprise.

Texte : Constat - Maurice Bellet

Avec d'autres chercheurs et penseurs,
je constate en effet qu'il y a en ce monde
une détresse telle... que nous ne la voyons plus.
Cette maladie dangereuse, car souterraine,
se traduit par des symptômes inquiétants,
ceux d'un individualisme poussé à l'extrême.

Ainsi, les désastres écologiques que nous connaissons
ou encore l'effroyable écart entre un Bill Gates
et un paysan de la Haute Egypte,
autrement dit la fracture entre le Nord et le Sud.
sans oublier la «perversion ordinaire»,
sont les perturbations psychiques
qui affectent de nombreux jeunes :
privés de la moindre notion de limite et de repère,
ceux-ci se livrent à toutes sortes d'envies
spasmodiques et compulsives... dont la violence.

Bien sûr, évitons de verser dans un pessimisme
du genre : «Tout va mal, c'est pire que jamais ! ».
Reste que la situation demeure préoccupante.
Or je le répète, le « lieu » où l'on peut déceler
cette maladie afin d'y faire face,
c'est bien la philosophie,
la religion par la théologie
et la psychanalyse.
Voilà mon travail et mon engagement
tout à la fois intellectuel, spirituel et existentiel.

- Réponse à un interview de Christine Florence en 2008 -

Citation : Un idéaliste ? - Anonyme

Untitled
- Photo de Guillaume -

Un idéaliste est quelqu'un qui,
remarquant qu'une rose
sent meilleur qu'un chou,
en conclut que la rose
fera de la meilleure soupe !
______________________


Cri de pauvre : L'estropié du cœur - Jean-Yves Ducourneau

Mon esprit est froid à mourir
Le non-sens de ma vie conspire
Attisant le feu de ma détresse
Loin des miens et de leur tendresse.

Je ne suis rien qu'un vase creux
Qu'aucune rose des vents ne veut.
La mort est ma compagne glacée
Qui rôde à me faire hurler.

Mais nul n'entend le cri du silence
Car je suis seul dans ma souffrance.
Je m'en suis fait presque une amie
Puisque tous les autres sont partis.
Je ne respire que par mes maux
Puisque le reste a fait rideau.

Si tu m'entends dans ton Royaume
Où seront rassemblés les hommes
Emplis mon cœur de ta lumière
Que brille en lui tout son mystère.
Éloigné la ténèbre et ses armées
Farouches griffes au cran d'acier.

Entends le souffle de ma misère
Plus fort encor aujourd'hui qu'hier.
Toi seul peux être source d'espoir
Car en Toi, mon cœur se met à croire.

blogger