Citation : Inexplicable ? - Karl Jaspers

En un temps
de superstition scientifique,
on se sert de la science
pour dissimuler l'inexplicable.
___________________


Texte : Espace public, lieu de rencontre ? - Etienne Grieu

Comme l'a exprimé Hannah Arendt, l'espace public est le lieu par excellence où les humains se rencontrent, se confrontent, entrent en compétition, se distinguent, se révèlent les uns aux autres et, de cette manière, communiquent un peu de ce qu'ils sont - sans pour autant perdre la part de mystère qui les enveloppe chacun. Ce qui pousse les acteurs à s'affronter ainsi, c'est un désir d'immortalité, "laisser quelque chose qui me survivra". ...

Personne, en tant qu'être unique, n'est substituable par un autre, et on comprend que tous tiennent à honorer ce qui, en eux, est absolument incomparable. ... Ce désir peut être considéré comme parfaitement légitime, dans la mesure où il participe de la mise en valeur de l'extraordinaire et foisonnante beauté de l'oeuvre de Dieu.

Les problèmes viennent lorsque les rencontres et les échanges, seuls lieux possibles pour exprimer cette singularité, tournent en compétitions qui disqualifient certains. ...  Or l'aspiration fondamentale qui nous meut ... est un radical désir d'être reconnu dans sa singularité et sa valeur incomparable. Aucune justice rétributive ne peut parvenir à étancher de telles soifs.

A partir de là, la vie dans l'espace public semble se réduire à l'alternative du cynisme ou du retrait : soit j'entre en compétition au prix d'une distorsion entre ce que je veux pour moi et pour les autres, soit je renonce et je reste en retrait. ...

D'autres formes de reconnaissance sont possibles, non pas uniquement sur un mode conflictuel, mais comme le fruit d'un appel. ... Cette singularité est moins à conquérir dans une lutte contre les autres qu'un don qui lui est fait au fil des rencontres et des liens tissés. Ce sont eux qui lui révèlent l'être unique qu'il est...

- Lu dans "Un lien si fort" - 

Citation : La liberté - d'après Louis Lavelle

Notre liberté n’est jamais
une liberté sans condition.
Elle est nécessairement limitée,
ne  serait-ce que par le respect
de la liberté des autres.
_______________________


Texte : L'unité en tout - Khalil Gibran

Au fil de l'eau
- Photo "Au fil de l'eau" par Kevin Talec -

Tout ce qui est dans la création
existe en vous,
et tout ce qui existe en vous
est dans la création.

Il n'est pas de frontière
entre vous et les choses les plus proches,
et il n'y a pas de distance
entre vous et les choses les plus éloignées.

Et toutes les choses,
de la plus basse à la plus élevée,
de la plus petite à la plus grande,
sont en vous dans une complète égalité.

Dans un atome,
on trouve tous les éléments de la terre :
dans un mouvement de l'esprit
se trouvent toutes les lois de l'existence ;

dans une goutte d'eau,
se trouvent tous les secrets
des océans sans fin :
dans un aspect de vous,
il y a tous les aspects de l'existence.

Texte : Partir ! - Jean Debruynne

Toutes les raisons sont bonnes
pour ne pas partir :
le cœur a ses habitudes,
l'âme ses tranquillités,
le corps ses fatigues,
les yeux leur horizon
et le visage son cercle.

Il n'existe donc pas de départ
sans séparation.
Le départ est donc toujours
un acte créateur.
Il rend possible.
Il ouvre un espace.

Accepter de partir,
c'est accepter qu'il soit un avenir.
C'est reconnaître
que tout n'a pas été dit.
C'est affirmer que notre monde
n'est pas notre prison,
et que notre temps
n'est pas sans issue.

Partir c’est toujours
aller au bout de soi-même
pour en reculer la frontière.

Citation : Justesse et facilité - Chang Tseu

'f' as in 'violin'
- Photo "f as in violin" de Gisela Giardino -

Ce qui est facile  est juste.
Commencez juste
et vous avancerez facilement.
Continuez facilement
et vous êtes dans le juste.

La meilleure façon
d'avancer facilement,
c'est d'oublier ce qui est juste
et d'oublier qu'il est facile d'avancer.
_________________


Texte : Dieu est, ou il n'est pas ? - Blaise Pascal

Vous avez deux choses à perdre :
le vrai et le bien,
et deux choses à engager :
votre raison et votre bonne volonté,
votre connaissance et votre béatitude.

Et votre nature a deux choses à fuir :
l'erreur et la misère.
Votre raison n'est pas plus blessée
en choisissant l'une que l'autre,
puisqu'il faut nécessairement choisir.
Voilà un point vidé.

Mais votre béatitude ?
Pesons le gain et la perte
en prenant foi que Dieu est.
Estimons ces deux cas :
si vous gagnez, vous gagnez tout ;
si vous perdez, vous ne perdez rien.
Gagez donc qu'il est, sans hésiter !

Citation : Des jugements - Gustave Thibon

Ceux qui nous jugent
ne peuvent nous condamner
que du dehors,
mais ceux qui ne nous jugent pas
nous forcent à nous condamner
nous-mêmes du dedans.
___________________


Texte : L'instant éternel - Christian Bobin

- Photo "Magie des mots" de Helen M - 

Là où nous sommes,
dans l'instant éternel,
il n'y a pas de mots,
puisque tout est là.

Là où nous ne sommes pas,
dans la suite des heures,
il n'y a plus rien que des mots,
enroulés sur eux-mêmes,
comme ces duvets d'oiseaux
oubliés par le vent
dans l'ornière des chemins.


Citation : Mon héros - Nelson Mandela

On m’a souvent demandé : Qui est votre héros ?
Je réponds : je ne choisis pas mon héros
en fonction de la position qu’il occupe.
Mes héros sont ces hommes et ces femmes
qui se sont impliqués pour combattre
la pauvreté où qu’elle soit dans le monde.
________________


Prière : Laisse tomber - Franck Dubois

Toi, mon frère, ma sœur : laisse tomber !
Laisse tomber ta peur, tes craintes pour demain.
La ruse du démon, pour te paralyser
et empêcher ton cœur d’œuvrer à ses desseins,
c’est de souffler sur toi le vent de la panique,
le souffle de l’angoisse.
Et l’haleine fétide de la rancœur haineuse.
Laisse-les donc tomber !

Laisse aussi là tes doutes,
les questions innombrables sur l’avenir incertain.
Les promesses dérisoires, les engagements ténus.
Tes fragiles défenses et le peu qu’il faudrait,
que tout cela s’effondre.
Oui, tout ne tient que par grâce.
L’homme n’a sur elle ni emprise ni puissance. ...

Laisse tomber ! Laisse tomber du ciel, Seigneur,
cette grâce abondante.
Celle qui chasse la crainte, et fortifie le cœur.
Ne retiens ni l’amour, ni la miséricorde.
Fais pleuvoir ta paix comme une pluie généreuse.
Inonde de ta vie nos vies mordues de mort.
Je lâcherai bien tout, pour tout mieux recevoir.
Je voudrais, comme Jésus, me laisser succomber,
tomber sans retenue dans les bras de son Père,
laisser sa grâce agir, emporté par sa gloire.

Citation : Question de temps - Bouddha

Ocean
- Photo "Océan" de Ouistitis - 

Ne demeure pas dans le passé,
ne rêve pas du futur,
concentre ton esprit
sur le moment présent.
__________________


Texte : Dialogue en France - Claude Berruer

Nous avons en France
une mauvaise culture du dialogue,
qui se résume à l'absence de contenu,
par peur de l'autre
et de ce qu'il va penser,
par peur de perdre son identité…

C'est pourtant tout le contraire :
plus je dialogue
et plus je dois affirmer mes convictions ;
l'incompréhension de l'autre m'oblige
à approfondir ma compréhension,
à préciser ma pensée,
au lieu de la diluer

Texte : Brest ! - Xavier Grall

Brest2008_0209

Brest... La mer ! Le port !
Et jusqu'à ces grands oiseaux marins
qui viennent griffer les nuages...
Les cheveux y battent
comme des ailes de goéland rageur.
Tempêtes ! Tonnerre de Brest...

Brest : Prévert y chanta
Barbara sous la pluie.
Jack Kérouac y secoua
son arbre généalogique
dans des nuits enivrées.

Les grands rêves humains
y mugissent à coup de sirènes
dans les crachins.
Rien de tel que cette ville
pour ouvrir un esprit
aux dimensions du monde.
On descend la rue de Siam
et l'on y est :
en Asie, en Baltique...

Texte : Vous avez dit "agressivité" ? - Jean-Marie Pelt

L'agressivité,
expression de l'omniprésente lutte pour la vie,
est indissociable des processus vivants.

Le darwinisme,
et plus encore le "darwinisme social",
que n'aurait peut-être pas avalisé Darwin lui-même,
a conféré à l'agressivité ses lettres de noblesse.
Il en a fait le moteur premier de la vie
dans la nature comme dans la société.

Or ce moteur a été singulièrement freiné
par la mise en place, au cours de l'évolution,
de mécanismes qui atténuent et même inhibent,
chez de nombreuses espèces,
les comportements agressifs.

De son côté, par ses cultures,
ses philosophies, ses religions,
l'humanité a tenté de même,
quoique avec un succès mitigé,
de réduire les comportements belliqueux
si puissants au sein de notre espèce.

Partout l'agressivité demeure,
mais bridée et contenue de manière à éviter
l'autodestruction des espèces vivantes,
y compris la nôtre - du moins l'espérons-nous !

Citation : Désespoirs muets - Aimé Césaire

Retenue obligée
- Photo "Retenue obligée" par Racineur - 

Ma bouche sera la bouche des malheurs
qui n’ont point de bouche,
ma voix, la liberté de celles
qui s’affaissent au cachot du désespoir. 
___________________


Texte : L'or en barre - Jean Rodhain

Mon grand-père me donna, le jour de mes dix ans, une pièce d'or : "conserve-la ! une seule pièce, ça vaut mieux que trente deniers"... J'ai toujours gardé la pièce d'or, même si sa valeur a souvent changé. Comme je ne possède que cette unique pièce, cela n'a pas d'importance. Il existe des trusts, des banques et aussi des particuliers qui détiennent non pas une pièce d'or, mais de l'or "en barre"...

L'intense trafic de l'or n'existerait pas s'il n'y avait rien à gagner. Donc, certains s"enrichissent. Et comme il ne s'agit pas d'une mine d'or productive subitement découverte, cet enrichissement des uns ne peut se réaliser qu'avec l'appauvrissement des autres. Ce jeu de l'or, à l'échelle mondiale, se terminera quelque part par des impôts, des restrictions et le pain plus cher. Ce sont les plus pauvres qui paieront.

Quand les parents jouent aux courses, ce sont les enfants qui trinquent. Et sur le plan international, quand les "grands" jouent avec leurs stocks d'or, ils gagnent peut-être, mais les perdants certains, ce sont les gens du Tiers-Monde.

Phénomène imprévisible ou bien "gnomes" politiques et financiers qui déclenchent et qui décident ? Je ne sais. Mais si le mouvement de l'or n'e'st qu'un des aspects de la finance internationale, alors je pose une question : parmi ceux-ci [...], combien y en a-t-il qui ont en vue les devoirs de la justice et le développement des peuples ?

Puisque la télévision nous montre tout, pourquoi ne nous montrerait-elle pas un de ces "gnomes" ou un de ces "grands" nous expliquant d'après quels principes il joue ce jeu qui se soldera par un peu moins de pain à partager ?

Citation : Échec ou succès ? - Henry Miller

C'est parfois l'échec
qui est le meilleur gage de succès
et souvent un retard
s'avère plus utile qu'un progrès.

Nous sommes rarement en mesure
de nous rendre compte à quel point
le négatif sert à produire le positif,
à quel point le mal engendre le bien.
____________________


blogger