Texte : Comme le temps passe ! - Jeanne Signard

" On ne voit pas le temps passer !"
Mais le temps ne passe pas
Il n’y a que des passants
C’est nous qui passons !

« J'ai - Je n’ai pas le temps »
Mais le temps n’est pas une chose,
qu’on a ou qu’on n’a pas !

« Je gagne du temps »
« Je perds mon temps »
Mais le temps n’est pas une loterie
Avec des gains ou des pertes !

« J’organise mon temps »
Mais le temps aime l’imprévu, l’inattendu !
Le temps est rétif !
Il se moque des agendas.

« J’occupe mon temps »
Mais le temps n’est pas un territoire
à conquérir et à occuper !

« J’ai un emploi du temps chargé »
Mais le temps n’est pas
un employé à ton service !
une bête de somme prête à porter ta charge.
Le temps refuse de marcher au pas !

« Je gère mon temps »
Mais le temps n’est pas de l’argent,
contrairement à ce qu’on en dit !
Il ne se gère pas comme un compte en banque

« Donne-moi un peu de temps ! »
Mais le temps ne m’appartient pas
Comme une chose dont on dispose à sa guise.
Le temps se donne lui-même,
à ceux qui savent l’apprivoiser

« Je cours après le temps »
« Le temps perdu ne se rattrape pas ! »
Mais le temps ne court pas.
Il s’installe dans le moment présent.
Sa maison se nomme « Paix ».
Il t’invite à y faire ta demeure.

Le temps devient alors ton meilleur ami.

Avec le temps qui s’écoule
tu deviendras ruisseau
et peut-être rivière ou fleuve.
Tu couleras alors dans la paix
vers le grand large.

Si un jour tu t’égares
dans les sentiers sinueux de la vie,
Donne le bras au temps qui passe.
Il épousera ton pas.
Il t’accompagnera, par tous les temps
Jusqu'à ta maison : le présent.

Lorsque viendra le soir tu te blottiras
dans les bras du temps.
Et quand l’heure aura sonné,
tu t’endormiras dans la nuit des temps...

Citation : Accepter les dépendances - Bernard Grasset

Accepter les dépendances
que nous impose la nature,
c'est la sagesse.
Les aimer, c'est le bonheur.
____________________


Texte : Quelques règles de vie – Albert Einstein

Photo "Matériel pour jardiner avec les enfants" de Citizen Kids -

Apprends à tendre les bras
pour accueillir et non pour enchaîner.
Aime sans t'appuyer sur l'autre,
mais accorde lui l'appui.
Aide quelqu'un à planter des fleurs
au lieu d'attendre qu'on t'offre un bouquet.
Rappelle-toi que chacun est unique
et a une valeur infinie.

Ne cultive jamais la vengeance:
elle engendre la haine.
Seul le pardon permet à l'homme d'évoluer.
Ne juge pas.
Prends les autres comme ils sont
et non pas comme tu voudrais qu'ils soient.
Tu ne pourras jamais progresser
si tu ne passes pas
par les portes de la tolérance.

Donne l'exemple
dans la vie de tous les jours,
ceci est plus riche et plus convaincant
que tous les discours.
Accroche-toi aux nuages quand ça va mal,
même les plus gris ont une bordure d'argent.

Rien de vraiment bon ne sort de l’ambition
ou du seul sens du devoir.
On obtient de bien meilleurs résultats
en inculquant aux enfants
la dévotion et l’amour des hommes
et des réalités objectives.

Citation : Soi-même et les autres - Albert Painz

Ce que nous faisons
pour nous mêmes
disparaît avec nous.
Ce que nous faisons
pour les autres
et le monde
est immortel et demeure"
_______________


Texte : Qui fait quoi ? - Anonyme

C’est l’histoire de quatre personnes qui s’appelaient :
« Tout le monde »,
« Quelqu'un »,
« Chacun »,
Et « Personne ».

Il y avait un important travail à faire
et Tout le monde fut sollicité pour le faire.
Tout le monde était certain
que Quelqu'un le ferait.
D'ailleurs, Chacun aurait pu le faire,
mais Personne ne le fit.

Quelqu'un se mit en colère
parce que c’était le travail de Tout le monde.
Mais Tout le monde pensait
que Chacun pouvait le faire,
C’est pourquoi Personne ne se rendit compte
que Tout le monde ne le ferait pas.

Au final, Tout le monde reprocha
à Quelqu'un
que Personne n’avait fait
ce que Chacun aurait pu faire.
Ainsi… rien ne se fit !!!

Citation : Pourquoi comment ? - Anonyme

Lors d'une grande épreuve,
le pessimiste se pose d'abord
la question du « pourquoi ».
L'optimiste, lui, se pose plutôt
la question du « comment »
________________


Prière : En ces temps de rentrée - Anne Mouazan

Quai bondé sur la ligne 13 à Place de Clichy (23 février 2008)
- Photo "Quai bondé" de Victor Brito -

Seigneur,
en ces temps de rentrée,
après le repos,
le dépaysement des vacances,
les ressourcements de toutes sortes,
commence une nouvelle étape de ma vie.

Voici mes projets, ma bonne volonté,
mes incertitudes,
mes craintes, mes joies,
mes peines, mes désirs,
mes limites.

Si parfois je traîne les pieds,
rappelle-moi la chance
de pouvoir espérer un avenir...
Un avenir, telle une page blanche
que je désire remplir de Vie.

Je crois, Seigneur, à ta Présence,
à ton sourire et à ta grace.
Quand je ferai acte de liberté,
quand prendra forme au fil des jours
telle ou telle décision, petite ou grande,
je sais que là où je serai,
Tu seras avec moi.

blogger