Texte : Chercher Dieu - Maurice Bellet

Si quelqu'un se trouve alors sans Dieu,
sans pensée, sans images, sans mots,
reste du moins pour lui
ce lieu de vérité :
aimer son frère qu'il voit.

S'il ne parvient pas à aimer
parce qu'il est noué dans sa détresse,
seul, amer, affolé,
reste du moins ceci :
de désirer l'amour.

Et si ce même désir
lui est inaccessible,
à cause de la tristesse et de la cruauté
où il est comme englouti,
reste encore qu'il peut désirer
de désirer l'amour.

Et il se peut que ce désir humilié,
justement parce qu'il a perdu toute prétention,
touche le cœur du cœur
de la divine tendresse.

Citation : La charité - Jean Rodhain

- Allison Pidgen -

La charité* d'aujourd'hui
prépare la justice sociale de demain.
Et demain,
la charité subsistera
pour préparer après-demain.
__________________________
* "La charité" dans le sens traditionnel, c'est-à-dire "l'amour-amitié-compassion-bienveillance-solidarité"



Texte - La télévision - Michel Piquemal

En vérité je vous le dis,
la télévision n'est que le porte-parole du Marché.
Elle est là pour persuader petits et grands
que la quantité des biens et la qualité de la vie
sont une seule et même chose.

Vos émissions ont pour vocation
de rendre le cerveau humain perméable aux publicités.
Vous devez le divertir entre deux messages.
Car ce que vous vendez aux annonceurs,
c'est du temps de cerveau humain disponible.

Citation : Intelligence de l'univers - Albert Einstein

Tout homme de science doit éprouver
une sorte de sentiment religieux,
parce qu’il ne peut s’imaginer
qu’il est le premier à concevoir les faits
incroyablement délicats qu’il observe.
Dans l’univers inimaginable,
se révèle une intelligence infiniment supérieure  !
___________________________


Texte : Un enfant - Tahar Ben Jelloun



Un enfant noir,
à la peau noire,
aux yeux noirs,
aux cheveux crépus ou frisés,
est un enfant.

Un enfant blanc,
à la peau rose,
aux yeux bleus ou verts,
aux cheveux blonds et raides,
est un enfant.


L'un et l'autre, le noir et le blanc,
ont le même sourire
quand une main leur caresse le visage,
quand on les regarde avec amour
et leur parle avec tendresse.
Ils verseront les mêmes larmes
si on les contrarie, si on leur fait mal.

Citation : De la souffrance - Maître Eckhart

Pour qui ne souffre pas par amour,
la souffrance est vraiment souffrance
et elle lui est lourde.
Mais celui qui souffre par amour,
ne souffre pas vraiment
et sa souffrance est féconde devant Dieu.
__________________________

Texte : Au pied du mur - d'après Jean Debruynne

Il y a des murs partout, des, des murailles,
des remparts, des forteresses.
On dit que c'est pour se protéger
mais c'est pour s'enfermer.

Qui est le prisonnier ?
Celui qui est derrière les murs
avec son coeur libre,
ou celui qui est dehors
le coeur enchaîné aux affaires ?

Il y a des murs de mépris...
Il y a des murs de la honte...
il y a des murs qui écrasent...
Il y a le mur de l'argent...
Le mur écrit de cris...

Le mur où il est défendu de déposer les ordures
mais où les hommes sont bien obligés de se poser
parce qu'ils n'ont nulle part ailleurs pour dormir...

Les murs tristes qui font le tour des banlieues,
le béton sans visage qui dresse des tours et des barres,
longues, si longues que de loin,
elles ressemblent à des cercueils...

les murs où les chiens aboient
pour cause de propriété privée, de chien méchant...

Le mur du savoir
avec tous ceux qui n'ont jamais eu le droit d'y entrer
et qui n'ont appris ce qu'ils savent
qu'à l'école du malheur
et à l'université de la misère...

Les murs de la faim...
Les murs d'injustice...
Les murs de soupçon...
les murs de colère...

Et toujours ces murs qui déchirent :
L'Est et l'Ouest, le Nord et le Sud,
Le tiers-monde et le quart-monde,
et le monde tout entier
qui a cessé d'être celui des hommes.


Citation : La machine et l'homme - Gandhi


La machine a gagné l’homme;
l’homme s’est fait machine.
Il fonctionne...
Il ne vit plus !
______________________

Bible : Comment ressuscite-t-on ? - Paul de Tarse

Tu demandes : "Comment les morts ressuscitent-ils ?
avec quelle sorte de corps reviennent-ils ? »

Réfléchis donc !
Ce que tu sèmes ne peut reprendre vie sans mourir d’abord ;
et tu ne sèmes pas le corps de la plante qui va pousser,
tu sèmes une simple graine toute nue : du blé, ou autre chose.
Et Dieu lui donne un corps comme il le veut :
à chaque semence un corps particulier.

Il y a des corps célestes et des corps terrestres,
mais autre est l’éclat des célestes, autre celui des terrestres ;
il y a l’éclat du soleil, celui de la lune, celui des étoiles ;
et chaque étoile a un éclat différent.
Il en sera de même quand les morts ressusciteront.

Ce qui est semé dans la terre est périssable,
ce qui ressuscite est impérissable ;
ce qui est semé n'a plus de valeur,
ce qui ressuscite est puissant ;
ce qui est semé est un corps humain,
ce qui ressuscite est un corps spirituel.

- Première lettre de Saint Paul aux Corinthiens, 15, 35-44 -


Citation : Vivre - Jean Debruynne

Vivre n'est pas un capital que l'on possède,
c'est une naissance qui nous habite.
Il faut accoucher de sa propre vie.
____________________________


Texte : Se libérer des représentations - Etty Hillesum


- Photo "Je n'ai pas peur" du Théâtre Massalia -

Je sais comment libérer peu à peu mes forces créatrices
des contingences matérielles,
de la représentation de la faim, du froid et des périls.
Car le grand obstacle,
c’est toujours la représentation et non la réalité.

La réalité, on la prend en charge avec toute la souffrance,
toutes les difficultés qui s’y attachent.
On la prend en charge, on la hisse sur ses épaules
et c’est en la portant que l’on accroît son endurance.

Mais la représentation de la souffrance
   – qui n’est pas la souffrance, car celle-ci est féconde
      et peut vous rendre la vie précieuse –
il faut la briser. Et en brisant ces représentations
qui emprisonnent la vie derrière leurs grilles,
on libère en soi-même la vie réelle avec toutes ses forces,
et l’on devient capable de supporter la souffrance réelle,
dans sa propre vie et dans celle de l’humanité.

Citation : La vie en société - Christian Bobin

La vie en société,
c'est quand tout le monde est là
et qu'il n'y a personne.
C'est aussi quand tous obéissent
à ce que personne ne veut.
_________________________

Prière : Esprit consolateur - Jeanne Signard

    « Votre corps est le sanctuaire de l’Esprit-Saint,
       Lui qui est en vous » (I Cor 6, 19)


Larmes de Dieu dans nos chagrins, 
Tendresse de Dieu, dans nos regards

Caresse de Dieu dans nos mains
Pour corps broyés et vies blessées

Sourire de Dieu sur nos lèvres
Pour ceux qui cherchent et qui peinent

Réconfort de Dieu dans nos paroles
Pour ceux qui tiennent à peine debout

Respiration  de Dieu dans notre écoute
Pour ceux qui sont à bout de souffle

Les pas de Dieu  dans nos chemins creux
A la rencontre des égarés et des épuisés

Présence de Dieu dans nos fissures
D’où jaillit la force d’aimer.

blogger