Texte : Qui attends-tu ? - Michel Hubaut

Le nouveau-né attend les caresses de sa mère,
l'enfant attend, dans la cour de l'école, qu'on vienne le chercher ;
il attend le jour de sa fête ou la visite du père Noël.
L'adolescent attend ses copains,
l'étudiant attend les résultats de ses examens,
l'amoureux attend celle qu'il aime
sous la grande horloge de la gare où il lui a donné rendez-vous.

La femme attend la naissance de son enfant,
l'homme qui travaille attend sa paye et son avancement,
le joueur attend le tirage du loto,
les parents attendent leur fils parti dans un pays lointain.
Le prisonnier attend sa libération,
le malade qui ne dort pas attend la fin de la nuit,
le vieillard isolé attend la femme de ménage...

Nous attendons tous quelque chose ou quelqu'un,
une visite, un événement heureux, des vacances,
un voyage, une fête de famille, un ami.
Attendre n'est-ce pas une manière d'espérer ?
Celui qui n'attend plus rien ni personne, est déjà comme mort.

L'attente, c’est un peu ce qui donne du rythme à notre vie ;
elle rend déjà présent, par notre imagination,
ce que nous espérons et y prépare notre cœur.

Mais attendons-nous encore le Christ,
l'Epoux des noces de la Vie éternelle ?
Car le voici qui vient,
Celui qui donne sens à toutes nos attentes !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

blogger