Texte : Aimez vos ennemis - Martin Luther King

- "Chien et chat" - de Assuropoil -

Dans le Nouveau Testament,
on trouve le mot grec "Agapè" pour désigner l’amour.

C’est l’amour débordant qui ne demande rien en retour.
Les théologiens diraient qu’il s’agit de l’amour de Dieu à
l’œuvre dans le cœur humain.
Lorsqu’on s’élève jusqu’à aimer ainsi,
on aime tous les hommes,
non parce qu’on éprouve pour eux de la sympathie,
non parce qu’on apprécie leur façon d’être,
on les aime parce que Dieu les aime.

Tel était le sens de la parole de Jésus "Aimez vos ennemis".
Et pour ma part, je suis heureux qu’il n’ait pas dit :
"Ayez de la sympathie pour vos ennemis"
parce qu’il y a des personnes pour lesquelles j’ai du mal à avoir de la sympathie.

La sympathie est un sentiment d’affection,
et il m’est impossible d’avoir un sentiment d’affection
pour quelqu’un qui bombarde mon foyer.
Il m’est impossible d’avoir de la sympathie
pour quelqu’un qui m’exploite.
Il m’est impossible d’avoir de la sympathie
pour quelqu’un qui m’écrase sous l’injustice.
Non, aucune sympathie n’est possible envers quelqu’un qui,
jour et nuit menace de me tuer.

Mais Jésus me rappelle que l’amour
est plus grand que la sympathie,
que l’amour est une bonne volonté compréhensive,
créatrice, rédemptrice, envers tous les hommes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

blogger