Texte : L'homme et le cosmos - Eloi Leclerc

Il est très difficile de prétendre
à une réconciliation entre les hommes
tant que l'on s'oppose à la création.
Car l'homme, fragment du cosmos est,
comme tel, dominé par des "forces de vie"
(la libido, l'agressivité)
qui demandent à être apprivoisées,
sinon elles peuvent basculer en "forces de mort".
Tout dépend de leur orientation
et de la manière dont elles sont assumées.

Comme le dit Maurice Zundel :
"Si l'homme a ses racines charnelles dans le cosmos,
le cosmos, lui, a ses racines spirituelles dans le cœur de l'homme".
C'est à l'homme de spiritualiser toutes ces forces.
Là, réside sa grandeur.
Sinon, il vit au ras de la nature et reste mené par elle.
D'où les atrocités, les crimes.

Or le propre de l'homme n'est pas de refouler ces forces,
mais de leur donner une orientation
vers le Bien, vers l'Esprit, vers le Beau.
C'est là, dans le cœur de l'homme,
que le cosmos trouve ses racines spirituelles.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

blogger