Texte : Comment prier ? - Anonyme

Si tu enfermes Dieu
dans tes murs étroits,
Dieu blotti cajolé,
bouclé, cadenassé,
objet de piété et de dévotion,
ton cors est un ciboire,
et Dieu ton prisonnier.

Que ton corps se déploie,
qu'il s'étire, qu'il se tende
qu'il prenne sa mesure
et marche d'un bon pas.

Ton corps est sa demeure,
son lieu d'incarnation
et si tu y consens
il t'investit entier
et tu deviens son corps
son geste, sa parole
et son souffle et son pas.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

blogger