Articles

Affichage des articles du mai, 2019

Prière : Elévation de l'homme - Anonyme

Attention chien méchant.
Attention travaux.
Attention chute de pierres.
Attention route glissante.
Partout, des appels à l'attention.

Mais où sont les appels à l'attention
que nous devons aux autres :
les appels à la délicatesse,
les appels au respect,
les appels au partage ?

Je suis distrait, Seigneur.
Comment pourrais-je les entendre, ces appels,
quand je suis préoccupé par ma santé,
enfermé dans mes rêves,
épuisé par mon travail,
fasciné par la télévision…
Pardon, Seigneur.

Et tes appels, Seigneur, les tiens,
les petits signes que Tu m'adresses
à travers les gens proches ou lointains,
les grands signes que Tu m'adresses,
à travers l'exemple des saints,
à travers les messages de ton Évangile,
à travers les invitations à la prière,
tous ces appels ne rencontrent souvent
que mon indifférence…  Pardon, Seigneur.

Apprends-moi, je t'en prie,
à être attentif  à toutes les attentes,
à toutes les souffrances,  à toutes les espérances.

Apprends-moi aussi à déceler tout ce qui est bien
derrière c…

Citation : Chez soi - Hetty Hillesum

On est chez soi.
Partout où s'étend le ciel
on est chez soi.
En tout lieu de cette terre
on est chez soi,
lorsqu'on porte tout en soi.
_____________________


Texte : L’automobiliste – Gustave Thibon

Image
- Photo "Country Roads" de Claudine Booth

On se croise,
on se suit,
on se dépasse,
on ne se rencontre pas
sauf sous la forme brutale de la collision...
Et l'aimable coup de chapeau
fait place au furieux coup de klaxon.
Ce chauffeur qui, sur une route sinueuse,
roule trop lentement devant nous,
ce n'est plus notre prochain
mais un obstacle ambulant,
une cause d'embouteillage,
un mangeur de moyenne, etc.
Tout sauf un être humain
auquel on concède le droit d'admirer le paysage...


Citation : Parler - Anselm Grün

Lorsque nous parlons,
quelque chose sort de nous,
nous livrons nos états d'âme,
nos sentiments,
de forme audible.
______________________


Texte : Le temps présent - Anonyme

Ne pleure pas le passé,
Laisse le s'en aller,
Accepte tes souvenirs
Sans les retenir.

Ne regarde pas non plus
Trop vers l'avenir,
Pense que demain
C'est déjà très loin,
Qu'hier t'éloigne du présent,
et le futur de maintenant.

Essaie de vivre le moment,
Et tu verras que chaque instant
Eut être très enrichissant
En profitant du temps présent


Citation : De la solitude - Martin Gray

L’homme peut être seul au milieu des autres.
Mais celui qui est ouvert au monde,
celui qui sait demeurer fraternel,
celui qui est solidaire des autres,
celui-là, même solitaire, n’est jamais seul.
__________________________

Texte : La joie et la tristesse - Khalil Gibran

Image
- Larme -

Votre joie est votre tristesse sans masque.
et le même puits d’où fuse votre rire
fut souvent rempli de vos larmes.
Et comment en serait-il autrement ?
Plus profondément le chagrin creusera votre être,
plus vous pourrez contenir de joie.

La coupe qui contient votre vin
n’est-elle pas la même coupe qui fut cuite
dans le four du potier ?

Et le luth qui caresse votre âme,
n’est-il pas le même bois qui fut évidé au couteau ?

Lorsque vous êtes joyeux,
regardez profondément en votre cœur
et vous trouverez que ce qui vous apporte de la joie
n’est autre que ce qui vous a donner de la tristesse.
Lorsque vous êtes tristes, regardez à nouveau en votre cœur,
et vous verrez qu’en vérité vous pleurez
pour ce qui fut votre délice.

Il en est parmi vous qui disent :
« La joie est plus grande que la tristesse »,
et d’autres disent : « Non, la tristesse est plus grande ».
Mais moi je vous dis qu’elles sont inséparables.

Ensemble elles viennent,
et quand l’une vient s’asseoir seule avec vous…

Citation : Avenir et espérance - Jean d'Ormesson

Nous ne vivons pas dans le passé.
Nous vivons à peine dans le présent.
Nous vivons dans l'attente
et dans l'espérance de l'avenir.
Quand il n'y a plus d'avenir
et qu'il n'y a plus d'espérance,
c'est que la mort est déjà là.
________________________________

Texte : Aimer, c’est agir – Maxime Piolot

Le temps d’écrire Aimer, c’est agir
Tu fermas les yeux Dans un dernier sourire
Un adieu Fiancés Qu’y a-t-il de pire
Qu’un amour fané Un amour qui se tait ?

Un adieu Fatigué Le monde soupire
Il faut tout donner Sans l’ombre d’un regret
Donner l’espoir, comme on donne à boire

Dans chaque enfant, ressusciter Mozart
On le sait On l’oublie Aimer, c’est agir
A quoi bon le fruit Qui n’est jamais cueilli ?

Comme un désir Chargé d’avenir
Tu jetas ces mots Avant de t’exiler
A nouveau Emporté Par un grand voilier
Vers ces îles en fêtes Où chantent les poètes

Au quotidien, entrer dans l’histoire Indifférent,
où sera ta victoire On le sait On l’oublie
Aimer, c’est agir A quoi bon le fruit
Qui n’est jamais cueilli ?

Citation : Avenir - Pierre Rabhi

Image
- Portraits - du site Pixnio -

Il ne suffit pas de se demander :
"Quelle planète laisserons-nous à nos enfants?";
il faut également se poser la question :
"Quels enfants laisseront-nous à notre planète?"
________________________



Texte : Vivre pleinement la réalité - Jean Vanier

Image
- Jean Vanier - photo "La Croix" -

Être sage, c’est aimer la réalité, l’accueillir et la comprendre.
Nous sommes tous pleins de fragilités, de violences.
Nous sommes tous faits pour vivre, nous affaiblir, mourir.
Nous voudrions l’oublier, mais la vérité est là.
Or, nous vivons dans la tyrannie de la normalité.
Pourtant, ce dont nous avons le plus besoin,
ce n’est pas d’être normal, c’est d’être aimé !

Dès l’enfance, nous sommes engagés dans une course
pour être plus performant que les autres
au risque de nier notre humanité.
La sagesse est de prendre conscience que chaque être est beau.
Aimer quelqu'un, c’est lui révéler la beauté qui est en lui.
Quand on est humilié, parce qu’on est différent,
on a d’abord besoin d’une présence vraie à ses côtés,
c’est-à-dire de quelqu'un qui sait écouter avec un cœur humain.

- Interview de Patricia Boyer de Latour pour Madame Figaro - 



Texte : Miroir de l'arme - Antoine de Saint-Exupéry

J’ai appris, dit le Petit Prince,
que le Monde est le miroir de mon Âme…  

Quand elle est enjouée, le Monde lui semble gai  
Quand elle est accablée, le Monde lui semble triste  

Le Monde, lui, n’est ni triste ni gai. 
Il est là, c’est tout  

Ce n’était pas le Monde qui me troublait,
mais l’Idée que   je m’en faisais…  

J’ai appris à accepter sans le Juger,
totalement, inconditionnellement…


Citation : Comprendre pour aimer - Joseph Wresinski

On ne peut pas aimer,
si l'on n'a pas le temps de regarder,
de comprendre, de pénétrer les choses,
de les découvrir en profondeur,
de les introduire en soi.
Le temps de se transformer soi-même,
de devenir un être nouveau,
puisque l'on a connu quelque chose de nouveau.


Texte : Désespérance - Jean-Claude Guillebaud

Image
- vu sur le site Citationbonheur.fr -

J’aimerais trouver les mots pour dire à quel point
m’afflige la désespérance contemporaine.
Elle est un gaz toxique
que nous respirons chaque jour sans réfléchir.
Or la réalité n’est jamais aussi sombre.
Ombres et lumières y sont toujours mêlées.

L’espérance n’implique donc ni aveuglement ni sotte crédulité.
Elle est lucide et têtue.
J’y pense chaque matin, à l’aube,
quand je vois rosir le ciel au-dessus des toits de Paris,
ou monter la lumière derrière la forêt,
chez moi, en Charente…

L’espérance a partie liée
avec cet infatigable recommencement du matin.
Elle vise l’avenir,
mais se vit aujourd'hui, les yeux ouverts.